Adrien Pe­tit

Co­fi­dis – Fu­tur grand

Pédale! - - Prologue - RE­CUEILLIS PAR MAR­TIN GRIMBERGHS / PHOTO: DPPI PRO­POS

C’est quoi ton bud­get crème so­laire sur un grand tour?

En fait, je ne mets pas trop de crème so­laire, je suis adepte du rouge écre­visse. Au dé­but je crame, mais après ça bronze. Mais de toute fa­çon, il y a tout ce qu’il faut dans le bus.

Non, ça ne m’est en­core ja­mais ar­ri­vé. Je crois que je n’ai pas la langue as­sez longue.

T’as dé­jà su­cé une roue pour de vrai?

Avoir une masse grasse su­pé­rieure à 9 %. Toi tu dois plus être au­tour de 15 %… Nous on est un peu fous, quand même. Je trouve ça nul. Rien que si je vois l’éti­quette E26, E ba­zar, E brol, je suis un peu dé­goû­té. Je pré­fère la bonne ali­men­ta­tion saine. Même si c’est dans la tête, je sa­voure plus un ali­ment sain et bio.

C’est quoi, être gros dans le vé­lo? Un avis sur les co­lo­rants ali­men­taires?

J’ai un peu de mal à m’ac­cro­cher à une série en par­ti­cu­lier. Que ce soit Plus belle la vie ou Les feux de l’amour. Je peux lire des bou­quins, mais les seuls qui m’in­té­ressent, c’est des bou­quins de vé­lo, des bio­gra­phies… Là j’ai Iti­né­raire d’un sa­laud à cô­té de mon lit, mais on n’ap­prend rien sur Arm­strong…

À quoi re­con­naît-on une mau­vaise série?

Es­thé­ti­que­ment, je trouve ça beau­coup plus propre. C’est de­ve­nu une ha­bi­tude, je ne sup­porte plus de voir des poils, même en hi­ver.

Tu penses quoi de l’épi­la­tion? Qu’existe-t-il de plus flip­pant qu’un homme qui dort les yeux ou­verts?

Ça ne doit pas faire rê­ver, ça c’est clair. Mais il n’y a pas grand-chose qui me fait flip­per, en fait. “Mon pe­tit coeur”. “Coeur de guimauve” aus­si, c’est bien. Rien de bien ori­gi­nal. Mais je ne suis pas un grand ro­man­tique.

Ton pe­tit mot doux pré­fé­ré?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.