Faites en­trer l’ac­cu­sé

Pédale! - - Prologue -

Si jus­tice et vé­lo sont le plus sou­vent af­faire de do­page, cer­tains cou­reurs sont tom­bés pour d’autres mo­tifs. Meurtre, ac­ci­dent, tra­fic, vol à la tire ou même pi­ra­tage in­for­ma­tique, ces cinq cy­clistes ont un dos­sier qui in­té­resse au­tant Do­mi­nique Ri­zet que Thier­ry Adam.

Jo­sé Beyaert LE TRAFIQUANT

Lors des Jeux de Londres en 1948, le dis­cret Jo­sé Beyaert dé­croche l’or olym­pique à la sur­prise gé­né­rale. Le dé­but de la gloire? Plu­tôt des em­mer­de­ments. Sa bre­loque lui ouvre les portes d’une car­rière pro­fes­sion­nelle que son ta­lent ne mé­ri­tait pas for­cé­ment. Jo­sé dé­çoit, alors Jo­sé sai­sit l’oc­ca­sion d’un voyage en Co­lom­bie pour dis­pu­ter le tour cy­cliste na­tio­nal pour s’y ins­tal­ler et pros­pé­rer en échap­pée avec la loi lo­cale. Der­rière les lu­nettes et le sou­rire bien comme il faut, le Nor­diste ca­chait bien son jeu. Il s’ins­talle d’abord à Bo­go­ta avec sa femme, ouvre un ca­fé et se lance en ar­rière-cui­sine dans les tra­fics en tous genres: de cou­reurs lo­caux qu’il en­voie en Eu­rope (dont un cer­tain nombre com­po­se­ront la fa­meuse équipe Ca­fé de Co­lom­bia dans les an­nées 1980), de bois pré­cieux, d’éme­raude et sur­tout de drogue. On le dit alors proche d’Es­co­bar, mê­lé de près ou de loin à dif­fé­rents meurtres et dis­pa­ri­tions… Tra­fi­quants de co­caïne concur­rents et jus­tice lo­cale com­men­çant sé­rieu­se­ment à s’in­té­res­ser au cas du “Frances”, ce­lui-ci rentre dis­crè­te­ment fi­nir ses jours à La Ro­chelle en 2005. Une vie qui mé­ri­te­rait un bio­pic. Avec Gé­rard Lan­vin dans le rôle-titre?

Ai­tor Gonzá­lez LE VOLEUR À LA TIRE

C’est bien connu, le vé­lo, ça conserve. Il existe quelques ex­cep­tions quand même. En oc­tobre der­nier, la ma­ré­chaus­sée d’Ali­cante n’a eu au­cun mal à cof­frer un homme qui ve­nait de bra­quer une bou­tique de té­lé­phones por­tables et fuyait en bi­cy­clette. Une pa­thé­tique course-pour­suite pour le voleur aux abois qui n’a plus vrai­ment le coup de pé­dale de ses jeunes an­nées. En­fin sur­tout de son an­née 2002. Pour sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion, cette an­née-là, Ai­tor Gonzá­lez rem­porte la Vuel­ta. Son pre­mier et der­nier tube à l’ex­cep­tion d’une étape gla­née sur le Tour deux ans plus tard. En 2006, le Basque est rat­tra­pé par l’af­faire Puer­to et rac­croche à l’aube de la tren­taine. De­puis, il n’en fi­nit plus d’étof­fer son ca­sier ju­di­ciaire: conduite en état d’ivresse et sous co­caïne, agres­sion d’em­ployés d’une agence im­mo­bi­lière, es­cro­que­rie, fraude ban­caire, jus­qu’à cette choure aux smart­phones. Ai­tor et sur­tout à tra­vers.

Lan­dis, c’est ce gars qui jus­ti­fie son contrôle an­ti­do­page po­si­tif sur le Tour 2006 par une soi­rée trop ar­ro­sée. L’Amé­ri­cain au­rait noyé sa dé­faillance et la perte du maillot dans le whis­ky et la bière. La suite ap­par­tient au bê­ti­sier du Tour des an­nées 2000 avec son échap­pée sur­hu­maine vers Mor­zine, la des­cente vic­to­rieuse des Champs et le contrôle po­si­tif qui tombe 48 heures plus tard et brise sa car­rière. Bref, Floyd n’est pas tou­jours très fiable. D’ailleurs, le gar­çon éle­vé dans un foyer men­no­nite fi­ni­ra éga­le­ment par se faire condam­ner à 12 mois de pri­son avec sur­sis par la jus­tice fran­çaise en 2011. La rai­son? Lan­dis a pi­ra­té – via un in­ter­mé­diaire – le la­bo­ra­toire de Châ­te­nayMa­la­bry, ce­lui-là même der­rière son contrôle po­si­tif cinq ans plus tôt. Lors de ce pro­cès, EDF se­ra aus­si condam­né pour avoir ti­ré pro­fit des ser­vices du même pirate in­for­ma­tique, dans une af­faire où l’es­pion­né était cette fois un cer­tain Yan­nick Ja­dot, alors di­rec­teur des campagnes de Green­peace. Oui, il existe donc un lien entre Floyd Lan­dis et l’as­so­cié de cam­pagne de Benoît Ha­mon. En tout cas une connexion autre que le can­na­bis, que l’ex-cou­reur dé­chu com­mer­cia­lise de­puis un an via sa pe­tite en­tre­prise du Co­lo­ra­do. Lé­ga-lé­ga­li­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.