Une bonne sai­son pour le thon

Pêche en Mer - - BAROMÈTRE DES CÔTES -

Cette an­née, nos amis n’ont pas trop à se plaindre de la pêche au thon. Pour­tant, il avait dis­pa­ru de la côte pen­dant quelques jours dû au manque de pois­sons four­rage… Dieu mer­ci, le thon est re­ve­nu re­la­ti­ve­ment proche du ri­vage, jusque dans les 40 milles nau­tique vers l’est. Pas de chasse ex­cep­tion­nelle à l’ins­tar des chasses de ca­rangues, y com­pris sur les zones de brou­mé­geage les obus sont res­tés dis­crets. Ce manque de four­rage s’est fait res­sen­tir, comme en té­moi­gnait la faible ac­ti­vi­té des bo­nites dans notre golfe. Ces pé­la­mides ve­naient se ga­ver dans les boules de pois­sons et sou­li­gnons no­tam­ment leur pe­tite taille. Cette pêche de­vient de plus en plus dif­fi­cile vu le nombre de pa­langres po­sées entre 0 et 30 mètres de fond. Faire du sla­lom entre ces der­nières en traî­nant une de­mi dou­zaine de leurres à ba­vette, bon­jour les vrillages. Nos grosses mé­méres ont dis­crè­te­ment re­ga­gné le large sans se faire re­mar­quer, l’exode tant at­ten­du nous est pas­sé sous le nez. Heu­reu­se­ment, nos sur­feurs les at­ten­daient en bord de mer, et les vers de sable étaient pour leur part bien pré­sents. En somme, trop de pe­tits loups, sauf en surf où la sé­lec­tion se fait plus fa­ci­le­ment, sur­tout quand les prises sont nom­breuses. Tou­jours de belles pêches à la peau, cette mé­thode pa­raît plus sé­lec­tive pour les gros pois­sons. Lais­sons pas­ser la pé­riode de mis­tral en cette fin de mois. Nous at­ten­dons la pluie car tout nos lacs sont à sec. Dans les graus les eaux sont anor­ma­le­ment basses, ce qui n’en­cou­rage pas vrai­ment le pois­son à être joueur avec nos amis pê­cheurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.