À sou­te­nir, le Ny­lon tient la corde

Ne cher­chez pas son nom chez les in­ven­teurs de mou­li­nets, de cannes ou de leurres. Vous ne le trou­ve­rez pas. On ignore même si la pêche fai­sait par­tie de ses hob­bies. Il est pro­bable aus­si qu’il soit to­ta­le­ment in­con­nu de la part de la ma­jo­ri­té des lec­teu

Pêche en Mer - - PÊCHE AU LARGE -

Car Wal­lace Ca­ro­thers était dans la chi­mie au sein de l’en­tre­prise bien amé­ri­caine, mal­gré son nom qui fleure bon la France, Du Pont de Ne­mours. C’est lui qui in­ven­ta le fil syn­thé­tique, au­tre­ment dit le Ny­lon qui fit son ap­pa­ri­tion sur la pla­nète à tra­vers les pre­mières brosses à dents puis, sur­tout, les bas pour les femmes. Nous lui de­vons tout car, par ri­co­chet, Ca­ro­thers est aus­si le concep­teur des Ny­lons pour la pêche qui pé­né­trèrent le mar­ché, aux USA, dès 1939 sous forme d’un mo­no­fi­la­ment. Sans Ca­ro­thers, on en se­rait en­core au crin de che­val, bref à l’âge de pierre en termes de pêche.

Il y a 30 ans, les Ny­lons ont dû par­ta­ger leur ter­ri­toire

Les Ny­lons, près de 80 ans après leur ap­pa­ri­tion, sont tou­jours des élé­ments vi­taux qui fi­gurent en bonne place dans toutes les boîtes à pêche. Seu­le­ment, il y a une toute pe­tite tren­taine d’an­nées, ils ont été contraints de par­ta­ger ce qu’ils croyaient être leur ter­ri­toire ex­clu­sif avec l’ar­ri­vée des tresses. Ces der­nières sont en fait des fibres (brins ou fi­la­ments), le plus sou­vent en po­lyé­thy­lène, qui sont as­so­ciées entre elles par 4, 8 voire 12 pour for­mer ain­si

Texte et pho­tos de Maxence Pon­roy

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.