À la res­cousse des vieilles bri­tan­niques

Pêche en Mer - - EMBRUNS À L’ÉTRANGER -

Les poux de mer conti­nuent dʼin­fes­ter les fermes aqua­coles en Écosse. Ces pe­tits crustacés se nour­rissent du mu­cus des sau­mons dʼé­le­vages, et af­fectent, à terme, leur sys­tème im­mu­ni­taire et leur crois­sance. Les sau­mons sau­vages se si­tuant aux abords des fermes sont éga­le­ment conta­mi­nés. Et pour conte­nir la pro­li­fé­ra­tion des poux, les in­dus­triels écos­sais de lʼa­qua­cul­ture, après avoir épui­sé leur stock, pré­lèvent dé­sor­mais chaque an­née des cen­taines de vieilles com­munes ré­pu­tées pour leur ver­tu de pois­son net­toyeur sur les côtes sud de lʼAn­gle­terre avec comme mo­tif : « lʼal­ter­na­tive aux pes­ti­cides ». Les or­ga­ni­sa­tions de pê­cheurs montent au cré­neau et lancent une cam­pagne pour évi­ter la dis­pa­ri­tion de la vieille du lit­to­ral. Se­lon An­gling Trust, « cette es­pèce a une très forte im­por­tance pour la pêche ré­créa­tive, elle joue un rôle non né­gli­geable pour le tou­risme pêche, les pê­cheurs lo­caux, les jeunes gé­né­ra­tion­setdes nou­veaux pra­ti­quants la visent en par­ti­cu­lier et ces der­nières an­nées des pê­cheurs aux leurres se sont spé­cia­li­sés dans sa traque. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.