Les fraises, stars du prin­temps

stars du prin­temps

Papilles - - Sommaire - Par My­riam Dar­mo­ni

C’est le mo­ment de les cro­quer à pleines dents !

BIEN DODUES DANS LEUR BELLE ROBE ROUGE ET LEUR COLLERETTE FLEU­RIE, LES FRAISES NOUS FONT DE L’OEIL, SIGNE QUE LES BEAUX JOURS RE­VIENNENT. CE SONT BEL ET BIEN LES FRUITS STARS DE LA SAI­SON.

Quel plai­sir de cro­quer dans une fraise ju­teuse et par­fu­mée ! Si on les voit de­puis fin fé­vrier nous nar­guer, la sai­son des fraises com­mence fin mars et s’étend jus­qu’en juin. Elles dis­pa­raissent en été pour mieux re­ve­nir en sep­tembre avec les va­rié­tés re­mon­tantes.

Une sai­son courte

Jus­qu’à mi-mars, voire un peu après, la pro­duc­tion ven­due en France vient es­sen­tiel­le­ment d’Es­pagne et du Ma­roc. Trop grosses, trop dures, sans par­fum, on les a sno­bées et on a bien eu rai­son. La sai­son des fraises fran­çaises est lan­cée à la fin du mois de mars ! Chaque an­née, nous en consom­mons pas moins de 2,8 kg par ha­bi­tant (source In­see), pas mal pour un fruit pré­sent seule­ment quelques mois dans l’an­née, pas plus.

Le choix des va­rié­tés

Le plus gros de la pro­duc­tion pro­vient des ré­gions Nou­velle-Aqui­taine (37 %), Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur (11 %) et Au­vergne-Rhône-Alpes (9,5 %). Mais on trouve des ré­coltes lo­cales un peu par­tout. Cô­té va­rié­tés, les deux qui tiennent le haut du pa­vé sont la ga­ri­guette et la ci­flo­rette, re­con­nais­sables à leur forme ob­longue et leur sa­veur aci­du­lée. Ce sont les plus connues. Cléry et Dar­se­lect sont des va­rié­tés rondes et su­crées. Plus pe­tite, la Ma­ra des bois, quant à elle, a un lé­ger par­fum de sous-bois et une sa­veur unique, tout comme la char­lotte, une va­rié­té re­mon­tante que l’on trouve jus­qu’en oc­tobre.

Bien choi­sir

À l’achat, l’idéal est de goû­ter. Aus­si, il est in­té­res­sant de les ache­ter au mar­ché au­près des ma­raî­chers. D’au­tant qu’on peut y ren­con­trer des pro­duc­teurs lo­caux. Ache­ter lo­cal est une bonne so­lu­tion car les fruits voyagent peu et leur fraî­cheur est ga­ran­tie. Pen­sez au ré­seau des Amap et de La Ruche qui dit oui. Autre so­lu­tion : se fier aux la­bels IGP et La­bel Rouge. Ce der­nier a été ob­te­nu en 2009 par les pro­duc­teurs du Lot-et-Ga­ronne. Quant à l’IGP, elle a été at­tri­buée aux fraises de Nîmes et de Dor­dogne.

En cui­sine

La fraise est un fruit fa­cile à pré­pa­rer. Seule pré­cau­tion à prendre, la la­ver avant de l’équeu­ter pour évi­ter qu’elle ne se gorge d’eau. En­suite, place à l’ima­gi­na­tion, à la croque au sucre ou en tarte, sor­bet, confi­ture, smoo­thie, on l’aime de mille fa­çons. Elle s’in­vite même dans les pré­pa­ra­tions sa­lées, en sa­lade avec de l’avo­cat (voir re­cette p. 17), de la pas­tèque et de la fe­ta, ou en ac­com­pa­gne­ment de viandes blanches. On com­prend qu’elle soit plé­bis­ci­tée par l’en­semble des gour­mands !

La Ma­ra des bois pousse jus­qu’en oc­tobre !

La ga­ri­guette se re­con­naît à sa forme al­lon­gée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.