Couples sé­pa­rés

Vous crai­gnez le burn-out or­ga­ni­sa­tion­nel tous les lun­dis ma­tin ? Pre­nez les de­vants en sim­pli­fiant votre quo­ti­dien, grâce à ces as­tuces ga­ran­ties par de vrais pa­rents sé­pa­rés.

Parents - - Édito - l KATRIN ACOU-BOUA­ZIZ

9 as­tuces pour une or­ga­ni­sa­tion qui roule !

La re­la­tion apai­sée

C’est le préa­lable à toutes les as­tuces : dé­pas­ser les conflits du pas­sé pour réus­sir à se par­ler cal­me­ment et à se res­pec­ter mu­tuel­le­ment. Sans re­la­tion apai­sée entre les pa­rents, une or­ga­ni­sa­tion, même bien ro­dée, res­te­ra ten­due pour tout le monde. C’est de sou­plesse et de bonne in­tel­li­gence dont vous avez be­soin pour réus­sir à vivre sé­pa­ré­ment avec les mêmes en­fants.

Le ca­hier ma­gique

Y fi­gurent toutes les in­for­ma­tions im­por­tantes sur l’en­fant en tran­sit: poux en fin de trai­te­ment, tables de mul­ti­pli­ca­tion à re­voir, be­soin de bottes de pluie pour ce week-end, grosse fa­tigue en ce mo­ment, etc. Ain­si, les deux pa­rents sont tou­jours au cou­rant de tout. C’est une sorte de ca­hier de liai­son du quo­ti­dien !

Le sac aux tré­sors

Il contient toutes les af­faires que vos en­fants ne pos­sèdent pas en double et qui sont par dé­fi­ni­tion dif­fi­ciles à trou­ver dans le com­merce et néan­moins in­dis­pen­sables à leur bien-être. Exemples: car­net de san­té, dou­dou, jouet fé­tiche, po­chette de des­sins en cours, porte-bon­heur, pho­tos… En plus de son cô­té pra­tique, il donne aux plus pe­tits une sorte de re­père, puis­qu’ils ont ce sac chez pa­pa et chez ma­man.

Le ca­len­drier com­mun

C’est peut-être dif­fi­cile d’ima­gi­ner que votre ex au­ra ac­cès à votre em­ploi du temps, mais d’un autre cô­té, c’est ru­de­ment pra­tique que vous ayez ac­cès au sien… Faites donc l’ef­fort de par­ta­ger ce do­cu­ment et de le rem­plir de vos ho­raires de tra­vail, ac­ti­vi­tés, ren­dez-vous, réunions d’école… Rien ne vous em­pêche évi­dem­ment de res­ter dis­cret(e) sur la na­ture de cer­tains évé­ne­ments.

La double garde-robe

Im­pos­sible de tout avoir en double, sur­tout pour des en­fants pe­tits qui gran­dissent très vite, mais vous pou­vez faire en sorte de pos­sé­der des dou­blons ou ap­pro­chants pour cer­tains ba­siques. Par exemple : chaus­sons, robes de chambre, jog­gings, gants, bon­nets, cas­quettes… Ce­ci per­met­tant de ne pas pas­ser son temps à les cher­cher chez votre ex (avec votre double de clés…).

Le double des clés

En­core une fois, cette as­tuce est ré­ser­vée aux couples qui ont dé­pas­sé l’en­vie de se dé­tes­ter ou­ver­te­ment. Dans l’idéal, le père/la mère de vos en­fants doit pou­voir pas­ser chez vous pour prendre une dou­doune ou dé­po­ser un ca­hier ou­blié (no­tam­ment si c’est le ma­gique!). Avouez que c’est as­sez lo­gique. Si l’idée vous gêne, dites-vous que le double de clés ap­par­tient à vos en­fants.

Les iden­ti­fiants per­so pour les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives

Au lieu de prendre sur vous, ou de dé­lé­guer la res­pon­sa­bi­li­té de toutes les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives (ins­crip­tion au sport, paie­ment de la can­tine, com­mande de vê­te­ments…), dé­ci­dez d’avoir cha­cun des iden­ti­fiants pour vous connec­ter aux dif­fé­rents comptes/ser­vices con­cer­nant vos en­fants. Ain­si cha­cun as­su­me­ra la charge men­tale de la perte de ses mots de passe…

Les ren­dez-vous im­por­tants en­semble

Une consul­ta­tion avec un mé­de­cin spé­cia­li­sé, une convo­ca­tion chez la maî­tresse, un spec­tacle de fin d’an­née ? Si vous pou­vez vous rendre à deux à ces évé­ne­ments, faites-le. C’est l’idéal pour l’en­fant, mais aus­si pour les pa­rents qui ne ratent pas des in­for­ma­tions ca­pi­tales et des mo­ments de vie très forts. Ce­la vous ser­vi­ra éga­le­ment pour réus­sir à prendre les grandes dé­ci­sions en­semble (choix des ac­ti­vi­tés, de l’orien­ta­tion…).

Ses af­faires qui res­tent chez pa­pa et ma­man… c’est sé­cu­ri­sant.

Et hop, tout est dans le sac… à por­tée de main !

C’est tel­le­ment plus simple d’avoir les clés de votre ex !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.