San­té

Prendre soin de ses dents…

Parents - - Sommaire - DO­RO­THÉE BLANCHETON

Un beau sou­rire pour la vie, ça com­mence dès le plus jeune âge. Des pous­sées den­taires jus­qu’aux dents dé­fi­ni­tives, al­ler ré­gu­liè­re­ment chez le den­tiste et ap­prendre les bons gestes à son en­fant, c’est lui don­ner de bonnes ha­bi­tudes pour s’as­su­rer de sa san­té buc­co-den­taire. Le point sur la ques­tion.

Sou­la­ger les pous­sées den­taires

Votre bé­bé a les gen­cives gon­flées, bave, cherche à mâ­chouiller, a de la fièvre? Il com­mence à faire ses dents. Les deux pre­mières in­ci­sives du bas sont gé­né­ra­le­ment les pre­mières à pous­ser, vers 6 mois. Les autres ap­pa­raissent au fur et à me­sure jus­qu’aux 3 ans de votre en­fant. Mais cha­cun est dif­fé­rent. Cer­tains bé­bés naissent avec une dent quand d’autres n’en ont tou­jours pas à 1 an. Dans ce cas, il fau­dra consul­ter un den­tiste. Si votre pe­tit semble gê­né, il est pos­sible de sou­la­ger ses pous­sées den­taires avec quelques gestes simples. «Vous pou­vez lui don­ner un an­tal­gique ou de l’ho­méo­pa­thie pour cal­mer la dou­leur. Pro­po­sez-lui un an­neau de den­ti­tion ré­fri­gé­ré. Les bé­bés aiment bien les mor­diller et le froid anes­thé­sie un peu le mal. En re­vanche, je dé­con­seille le gel gin­gi­val anes­thé­siant que bé­bé peut ava­ler», ex­plique Jo­na An­der­sen, chi­rur­gien-den­tiste pé­dia­trique à Pa­ris. Vous pou­vez aus­si mas­ser ses gen­cives avec une pe­tite brosse en si­li­cone ou un doig­tier.

De bonnes ha­bi­tudes dès la pre­mière dent

Ce n’est pas parce que bé­bé n’ar­bore qu’une que­notte qu’il ne faut pas la la­ver! Vous pou­vez bros­ser ses pre­mières dents avec une com­presse ou une brosse à dents adap­tée, ma­tin et soir après les re­pas. A par­tir de 6 mois, met­tez un peu de den­ti­frice, l’équi­valent d’un pe­tit ongle suf­fit (lire les in­di­ca­tions sur le tube car le do­sage en fluor ne doit pas dé­pas­ser 500 ppm). Par ailleurs, vers 12-15 mois, votre en­fant n’a plus be­soin de boire au bi­be­ron. « Ce­la de­vient alors une ha­bi­tude de suc­cion, or le pe­tit a be­soin de mâ­cher, de mas­ti­quer pour

dé­ve­lop­per sa bouche. De plus, les bois­sons su­crées, le lait, la bouillie, pris au bi­be­ron fa­vo­risent les ca­ries», pré­vient le Dr An­der­sen. Em­me­nez votre bé­bé chez le den­tiste vers 1 an.

Pré­ser­ver les dents de lait des ca­ries

Vers 3 ans, votre en­fant pos­sède ses 20 dents de lait. Et ce n’est pas parce qu’elles sont vouées à tom­ber qu’il ne faut pas en prendre soin! Ap­pre­nez les bons gestes à votre en­fant dès tout-pe­tit. Bros­sez-vous les dents de­vant lui pour qu’il vous imite. Sa mo­tri­ci­té ne lui per­met­tra pas de faire un bros­sage ef­fi­cace avant ses 10 ans, mais il pren­dra l’ha­bi­tude de se la­ver les dents et vous en­cou­ra­ge­rez ain­si son au­to­no­mie. Puis, al­lon­gez-le sur vos ge­noux et la­vez-lui les dents. Vous pou­vez op­ter pour une pe­tite brosse à dents ou une élec­trique à par­tir de 2 ans. « Le bros­sage est beau­coup plus fa­cile avec les brosses élec­triques. Cer­taines pro­posent des jeux connec­tés qui mo­tivent les en­fants », pré­cise le Dr An­der­sen. Pour s’as­su­rer de l’ef­fi­ca­ci­té du bros­sage, « une fois par se­maine, vous pou­vez aus­si mettre du co­lo­rant ré­vé­la­teur de plaque sur un co­ton-tige et en ba­di­geon­ner les dents. C’est la meilleure fa­çon de vé­ri­fier qu’elles sont bien bros­sées », as­sure le chi­rur­gien-den­tiste.

A par­tir de 2 ans, il est re­com­man­dé d’al­ler chez le den­tiste tous les six mois. Ain­si, « si un pa­rent a des ca­ries et goûte le plat de son en­fant avec sa cuillère, il peut lui trans­mettre des bac­té­ries. On voit ain­si des ca­ries pré­coces dès l’âge de 2-3 ans. Les pro­blèmes ne dis­pa­raissent pas avec la chute des dents de lait. Les bac­té­ries res­tent et s’at­taquent aus­si aux dents dé­fi­ni­tives », ex­plique le Dr Jo­na An­der­sen.

Ar­rê­ter la té­tine et le pouce

Si votre en­fant est ac­cro à la té­tine ou à son pouce, il est pré­fé­rable qu’il cesse avant 3-4 ans pour évi­ter les ré­per­cus­sions sur sa den­ti­tion. « Un en­fant sur deux a des pro­blèmes fonc­tion­nels suite à cette suc­cion: mas­ti­ca­tion uni­la­té­rale, mau­vaise dé­glu­ti­tion, res­pi­ra­tion buc­cale au lieu de na­sale, langue basse qui ne per­met pas aux maxil­laires de se dé­ve­lop­per », ajoute le chi­rur­gien-den­tiste. A 3 ans, un bi­lan or­tho­don­tique est pré­co­ni­sé pour vé­ri­fier que ces fonc­tions sont ins­tal­lées. Des condi­tions es­sen­tielles pour la crois­sance har­mo­nieuse du vi­sage. Cette dé­tec­tion précoce per­met d’être dans la pré­ven­tion et d’évi­ter des trai­te­ments plus lourds et coû­teux grâce à l’édu­ca­tion fonc­tion­nelle. De pe­tits ap­pa­reils en si­li­cone souple amo­vibles, quelques séances d’or­tho­pho­nie et/ou d’os­téo­pa­thie peuvent être pro­po­sées.

At­ten­tion aux dents dé­fi­ni­tives

Les in­ci­sives in­fé­rieures sont les pre­mières dents de lait à tom­ber. Mais elles sont par­fois en­core pré­sentes quand les dents dé­fi­ni­tive s com-mencent à pous­ser, vers 5-7 ans. Au to­tal, l’ en­fant en gran­dis­sant au­ra 32 dents. D’abord les mo­laires. Dis­crètes au fond de la bouche, on loupe par­fois leur ar­ri­vée et donc leur bros­sage. « Leur émail est im­ma­ture. Or, si elles sont mal bros­sées, les ca­ries sur­viennent vite. Un scel­le­ment des sillons avec une ré­sine pro­tec­trice peut être ef­fec­tué en pré­ven­tion », dé­clare le Dr An­der­sen. Cô­té bros­sage, on uti­lise un den­ti­frice fluo­ré, dont le do­sage est de 1000-1500 ppm, et du fil den­taire car les ca­ries s’im­miscent la plu­part du temps entre les dents. Par ailleurs, on évite le gri­gno­tage et les bois­sons su­crées. Si les dents sont mal po­si­tion­nées, le den­tiste peut pro­po­ser de l’édu­ca­tion fonc­tion­nelle ou vous orien­ter vers un or­tho­don­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.