La ques­tion du mois “Sucres : les bons ré­flexes”

Mon­trés du doigt, le sucre et les pro­duits su­crés sont-ils à ex­clure de nos as­siettes ? Comment li­mi­ter les ex­cès ? Faut-il pri­vi­lé­gier les édul­co­rants ? On fait le point.

Parents - - Sommaire -

Les ali­ments les plus su­crés ? Ce sont les so­das… 1 litre de Co­ca contient 20 mor­ceaux de sucre !

Pour le Dr Lau­rence Plu­mey*, mé­de­cin nu­tri­tion­niste : « Le sucre n’est pas in­dis­pen­sable.

Et en man­ger en ex­cès est mau­vais pour la san­té (sur­poids, dia­bète, ca­ries…). Mais pas ques­tion de l’ex­clure de notre ali­men­ta­tion. Mieux vaut ap­prendre à en con­som­mer avec mo­dé­ra­tion. Chaque jour, nous consom­mons l’équi­valent de 10 à 15 mor­ceaux de sucre, alors qu’une femme ne de­vrait pas dé­pas­ser les 6 ou 7 mor­ceaux ! Pour­quoi de tels ex­cès ? Parce que les pro­duits in­dus­triels sont trop su­crés, sans que l’on s’en rende vrai­ment compte. Comment li­mi­ter notre consom­ma­tion ? Tout est une ques­tion d’équi­libre. Et ce­la passe aus­si par la con­nais­sance de ce que l’on peut s’au­to­ri­ser. Pour les en­fants, je pro­pose une mé­thode simple pour sa­voir les quan­ti­tés à ne pas dé­pas­ser : à 3 ans, pas plus de 3 mor­ceaux de sucre, à 4 ans, 4 mor­ceaux, etc. Quant aux édul­co­rants : as­par­tame, sté­via… leur pou­voir su­crant est, en moyenne, 200 fois su­pé­rieur au sucre, mais sans les ca­lo­ries. Par pré­cau­tion, on les évite en­ceinte et chez les en­fants, même si au­cune étude ne prouve leur no­ci­vi­té. Et on n’en consomme pas au quo­ti­dien. Car mieux vaut ap­prendre à man­ger peu su­cré, dès le plus jeune âge, qu’en­tre­te­nir son ap­pé­tence pour le sucre avec les édul­co­rants. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.