LES TER­REURS NOC­TURNES

Parents - - Mon Bébé/20 pistes pour qu’il dorme enfin bien… - D.L.

« Elles sur­viennent du­rant les trois pre­mières heures de la nuit, au cours du som­meil lent pro­fond », ré­vèle le Dr Chal­la­mel. Il est nor­mal d’en avoir quelques-unes, sou­vent entre 3 et 10 ans. « L’en­fant se ré­veille à moi­tié, son cer­veau est en­dor­mi, mais son sys­tème neu­ro­vé­gé­ta­tif ac­ti­vé », ex­plique le mé­de­cin. Ré­sul­tat: son coeur bat vite, il a l’air ef­frayé, hurle, mais il n’est pas conscient. Ain­si, contrai­re­ment au cau­che­mar, le len­de­main, il ne se sou­vient de rien.

« Au contraire, ce­la pour­rait en­gen­drer un ré­flexe de fuite et le faire sor­tir de son lit. » On peut en mi­ni­mi­ser la fré­quence en veillant à ce que notre en­fant se couche as­sez tôt et sans trop d’ac­ti­vi­té phy­sique dans la jour­née car ce­la ac­croît la phase de som­meil lent pro­fond et donc les risques d’avoir une ter­reur noc­turne!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.