Jo­hannes Brahms

(1833-1897) Kla­vierstücke op. 118 n°1

Pianiste - - PÉDAGOGIE -

Ce pre­mier In­ter­mez­zo en la mi­neur, est no­té « Al­le­gro non as­sai, ma mol­to ap­pas­sio­na­to ». Dans toute étude d’un mor­ceau, il est es­sen­tiel de bien prendre conscience du ca­rac­tère de l’oeuvre. Li­sez la bio­gra­phie de Brahms par Claude Ros­tand 1. La lec­ture de la vie de ce gé­nie vous ai­de­ra à sai­sir le sens pro­fond de ces pièces. Voyons les termes que Brahms em­ploie ici : al­le­gro si­gni­fie « al­lant, qui avance »;« non as­sai » se tra­duit par « pas vite ». Quant à mol­to ap­pas­sio­na­to, il est in­utile de tra­duire. La co­exis­tence de ces qua­li­fi­ca­tifs crée une dif­fi­cul­té d’in­ter­pré­ta­tion. En ef­fet, la plu­part des pia­nistes peu ex­pé­ri­men­tés confondent la nuance (l’in­ten­si­té du son) et le tem­po (la vi­tesse du jeu). Sou­vent, la force de nos émo­tions tend à nous faire jouer vite, quand nous jouons fort. Nous avons ten­dance par exemple à ac­cé­lé­rer dans un cres­cen­do. C’est une er­reur. Ap­pre­nez à jouer fort et pas­sion­né, mais sans pres­ser, sans perdre le contrôle du temps de votre jeu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.