SCHU­MANN

Pianiste - - CHRONIQUES DISQUES, DVD -

So­nate pour vio­lon et pia­no n° 2 op. 121. Mär­chen­bil­der op. 113. + Cla­ra Schu­mann : 3 Ro­mances op. 22

Dès les pre­miers ac­cords pla­qués de la So­nate op. 121, on per­çoit com­bien l’in­tel­li­gence et la maî­trise nour­rissent cet en­re­gis­tre­ment. Rien n’est lais­sé au ha­sard, du choix du pia­no – un su­blime Stein­way de 1901, d’une vo­lup­té so­nore épous­tou­flante dont on ne se lasse pas – à ce­lui des tem­pos (gé­né­ra­le­ment po­sés), en pas­sant par le soin ap­por­té aux dé­tails, dans les tran­si­tions ou les ré­so­nances. Cette maî­trise, c’est avant tout celle de l’ar­chi­tec­ture, et no­tam­ment celle, com­plexe, du pre­mier mou­ve­ment de la So­nate, te­nue de bout en bout en dé­rou­lant pro­gres­si­ve­ment un fil d’Ariane qui guide la ten­sion jus­qu’aux der­nières me­sures. C’est aus­si celle de l’équi­libre so­nore entre un pia­no me­neur mais ja­mais écra­sant, et un vio­lon plus en re­trait dans la pure qua­li­té so­nore mais tou­jours en­ga­gé et libre. C’est enfin la maî­trise des cou­leurs et des nuances, ex­trê­me­ment va­riées, qui éclairent d’un re­gard neuf les mul­tiples rap­pels schu­man­niens. Tous les mou­ve­ments de la So­nate bé­né­fi­cient de cette ap­pro­pria­tion fine, ré­vé­la­trice de mu­si­ciens de grande va­leur, engagés dans une vé­ri­table in­ter­pré­ta­tion res­pec­tueuse

I

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.