GRIEG

(1843-1907)

Pianiste - - CHRONIQUES DISQUES, DVD -

Con­cer­to pour pia­no op.16. 12 Pièces Ly­riques

Le pia­niste es­pa­gnol pour­suit un par­cours dis­co­gra­phique sans faute, im­pres­sion­nant de jus­tesse quand il passe d’un uni­vers so­nore à l’autre. En ef­fet, il construit un ré­per­toire dont chaque ja­lon (al­bums Bee­tho­ven, Fal­la, Mom­pou, Mendelssohn, Cho­pin et De­bus­sy, etc.) en­ri­chit sa per­son­na­li­té mu­si­cale. Pour cet en­re­gis­tre­ment, il au­rait été lo­gique qu’il as­so­cie Grieg avec le Con­cer­to de Schu­mann : to­na­li­té iden­tique (la mi­neur), style et in­tro­duc­tions as­sez proches… Pour­tant, au fil de l’écoute, on per­çoit net­te­ment cer­taines par­ti­cu­la­ri­tés de l’oeuvre de Grieg. En ef­fet, si Pe­rianes n’en re­nie pas les in­fluences al­le­mandes, il al­lège et cla­ri­fie son tou­cher. On songe da­van­tage à Mendelssohn qu’à Schu­mann. Il s’in­té­resse aus­si aux sources po­pu­laires de la mu­sique. En ef­fet, Grieg réa­li­sa un vé­ri­table tra­vail eth­no­mu­si­co­lo­gique qui im­pré­gna toute sa mu­sique. Et le Con­cer­to pour pia­no, pièce de­ve­nue em­blé­ma­tique du ro­man­tisme « in­ter­na­tio­nal », n’échap­pa nul­le­ment aux

I

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.