SERGE RACH­MA­NI­NOV

(1873-1943)

Pianiste - - EN COUVERTURE - Luc Ne­vers

Va­ria­tions sur un thème de Pa­ga­ni­ni. Va­ria­tions sur un thème de Cho­pin. Va­ria­tions sur un thème de Co­rel­li. Rach­ma­nia­na, suite pour pia­no so­lo. Da­niil Tri­fo­nov (pia­no), Or­chestre de Phi­la­del­phie, di­rec­tion Yan­nick Né­zet-Sé­guin

Deutsche Gram­mo­phon 4794970. 2015. 1 h 19’

Pia­nistes, chefs d’or­chestre, cri­tiques et pu­blic s’ac­cordent pour sa­luer la per­son­na­li­té de Da­niil Tri­fo­nov. Il pos­sède en ef­fet quelque chose de « spé­cial » : une so­no­ri­té, mais aus­si un sens unique de la construc­tion de la phrase. Ce qui n’ap­pa­rais­sait pas né­ces­sai­re­ment dans ses pre­miers disques : un pre­mier ré­ci­tal Cho­pin (Dec­ca) gla­né dans les pas du Concours épo­nyme, as­sez froid et ju­vé­nile (à 19 ans !). Puis un 1er Con­cer­to pour pia­no de TchaÔ­kovs­ki, ac­com­pa­gné de quelques trans­crip­tions de Liszt avec Ger­giev (Ma­riins­ky). Plus convain­cant, mais trop ten­du dans l’ex­pres­sion ryth­mique. Le po­ten­tiel du pia­niste ap­pa­raît réel­le­ment dans son « Car­ne­gie Hall Re­ci­tal ». Là, c’est un maître qui se ré­vèle pre­nant l’as­cen­dant sur la vé­lo­ci­té. Le pia­no cha­leu­reux et puis­sant est por­té par un souffle ma­gni­fique. Avec un chef aus­si at­ten­tif que Yan­nick Né­zet-Seguin, la Rhap­so­die sur un thème de Pa­ga­ni­ni est l’une des plus cham­bristes et in­ven­tives que l’on connaisse. Chaque phrase chante – même si l’or­chestre n’est pas le plus sub­til qui soit dans les vents – et le ré­cit avance sans se com­plaire dans la fa­ci­li­té. Tri­fo­nov mo­di­fie constam­ment ses at­taques, jouant avec un tou­cher à la fois aé­ré et in­ci­sif, avec juste ce qu’il faut de ru­ba­to et d’in­ten­si­té fou­droyante. Plus per­ti­nents en­core, les deux cycles de va­ria­tions – Cho­pin et Co­rel­li – sont à mar­quer d’une pierre blanche. L’im­pres­sion de pu­deur qui se dé­gage des deux cycles, vo­la­tiles, hu­mo­ris­tiques, dans l’es­prit de la rhap­so­die, à la fois élo­quente et sen­sible, a peu d’équi­valent au disque. Moins gou­leyantes que celles d’Ash­ke­na­zy, moins sèches et ef­fi­caces que celle de Lu­gans­ky, elles se hissent au ni­veau des étin­ce­lants Thi­bau­det et Watts. La suite Rach­ma­nia­na est moins un hom­mage qu’une ré­mi­nis­cence de Pré­ludes et d’…tu­desTa­bleaux tein­tée d’im­pres­sion­nisme. Va­ria­tions sur des va­ria­tions qui dé­roulent les har­mo­nies d’un Rach­ma­ni­nov om­bré de Bill Evans. Jo­li­ment me­né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.