ER­NES­TO LECUONA

(1895-1963)

Pianiste - - CHRONIQUES DISQUES, DVD - S. F.

Ante El Es­co­rial. Pre­lu­dio en la Noche. Dan­zas Afro­cu­ba­nas. Dan­za Cu­ba­nas al Es­ti­lo del Si­glo XIX (ex­traits). En Tres por Cua­tro. Suite an­da­lu­cia

Mar­cos Ma­dri­gal (pia­no)

Ar­ta­li­na AP4131. 2014. 57'

Mé­lo­dies amé­ri­caines (au sens très large du mot), ef­fluves de Gra­na­dos, chan­sons po­pu­laires sty­li­sées… Nous dé­cou­vrons, grâce à ce disque, la ri­chesse de cette mu­sique. Chez Lecuona, on res­sent d’autres in­fluences comme celle des jazz­men (il tra­vailla à New York). Ces pièces afro­cu­baines ne sont par consé­quent ja­mais lon­gue­ment ap­puyées. Elles jouent des ef­fets d’échos, d’éloi­gne­ment, que la prise de son très « ou­verte » res­ti­tue li­bre­ment. L’écri­ture com­po­sée sou­vent d’ar­pèges très ra­pides, te­nus par des ac­cords qui puisent au fond des basses, est pro­fon­dé­ment his­pa­nique (la Suite an­da­lu­cia). La pul­sa­tion du rythme est à la fois na­tu­relle, pro­duite par l’élan de tout le corps, mais aus­si raf­fi­née par la mul­ti­tude d’ac­cents, de dynamiques qui ac­croissent la sen­sua­li­té des timbres (on re­trouve ce­la chez Gott­schalk) et res­ti­tuent les cou­leurs fauves des danses, mais aus­si l’es­prit de la zar­zue­la. Lecuona com­po­sa de nom­breuses mé­lo­dies (il ac­com­pa­gna et en­re­gis­tra avec di­vers chan­teurs), dont les par­fums croisent aus­si le ré­per­toire clas­sique. Il fut aus­si un vir­tuose ad­mi­ré de Pa­de­rews­ki, Ru­bin­stein et Ger­sh­win. La beau­té du pia­no et de l’in­ter­pré­ta­tion em­portent l’adhé­sion. Pia­niste cu­bain, res­sen­tant cette mu­sique dans ses veines, Mar­cos Ma­dri­gal pos­sède un son très per­son­nel, une ma­nière d’or­ches­trer le cla­vier que l’on re­trouve chez Jorge Bo­let et Jo­sé Luis Prats. Bien qu’il existe di­vers en­re­gis­tre­ments de la mu­sique de Lecuona (no­tam­ment une in­té­grale « Bis »), et à l’ex­cep­tion des té­moi­gnages « his­to­riques » du com­po­si­teur lui-même, Mar­cos Ma­dri­gal do­mine sans conteste la dis­co­gra­phie. Une seule pe­tite ré­serve : l’ab­sence de li­vret en fran­çais (le la­bel est pa­ri­sien) en dit long sur le marché hexa­go­nal…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.