LES PO­LO­NAISES DE MO­NA­CO

Pianiste - - ACTUALITÉS | ÉVÉNEMENTS - Elsa Fot­to­ri­no

Le duo Aleksandra Fur­mans­ka et Pau­li­na Kuch­niak rem­porte la 3e édi­tion du Concours in­ter­na­tio­nal de Pia­no à quatre mains Lions Club or­ga­ni­sé, chaque hi­ver, sur le Ro­cher. Re­por­tage.

est une ra­re­té dans le pay­sage mu­si­cal. Un concours in­ter­na­tio­nal de pia­no à quatre mains a vu le jour, en 2013, dans la Prin­ci­pau­té. La com­pé­ti­tion, ou­verte aux ama­teurs et aux pro­fes­sion­nels, a pu éclore grâce à quelques bonnes vo­lon­tés : le pia­niste Mark So­lé-Leris à l’ini­tia­tive du concept, l’Aca­dé­mie de mu­sique Rai­nier III, le Lions Club… sans ou­blier le couple Hé­lène et Fé­lix Pr­zed­bors­ki éta­bli à Mo­na­co, qui four­nit une en­ve­loppe de 10 000 eu­ros ré­par­tis entre les fi­na­listes. Quant au ju­ry, il prête gra­cieu­se­ment son concours. Cette an­née, il compte par­mi ses rangs le pia­niste luxem­bour­geois Alexan­der Mul­len­bach, le com­po­si­teur fran­çais Mi­chel De­coust, le (pé­tillant) duo La­fitte ou en­core Ing­bert Blüth­ner, digne re­pré­sen­tant de la marque épo­nyme im­plan­tée à Leip­zig et res­tée dans le gi­ron fa­mi­lial. Plu­sieurs pia­nos du facteur ont été spé­cia­le­ment ache­mi­nés d’outre-Rhin pour l’oc­ca­sion. La ma­ni­fes­ta­tion s’est étof­fée après une 2e édi­tion plu­tôt confi­den­tielle. En quan­ti­té – neuf duos pro­fes­sion­nels ont ré­pon­du pré­sents – et en qua­li­té. « Le ni­veau était sans com­pa­rai­son avec ce­lui de l'an­née der­nière », sou­ligne le chef d’or­chestre Phi­lippe Ben­der, di­rec­teur ar­tis­tique de l’évé­ne­ment et ju­ré.

Deuxième tour et soi­rée de ga­la mu­si­cale Dans le hall de l’Aca­dé­mie de mu­sique, le duo co­réen Shin-Park at­tend les ré­sul­tats du deuxième tour. Il a ob­te­nu, en sep­tembre der­nier, le 2e prix du Concours de l’ARD de Mu­nich. « Le quatre mains est une dis­ci­pline beau­coup plus dif­fi­cile que le so­lo. Chaque mu­si­cien doit ètre à la fois un très bon pia­niste et un ex­cellent cham­briste. L'équi­libre des par­ties et le jeu de pé­dales re­pré­sentent de vé­ri­tables dé­fis », confient les deux in­ter­prètes. Ver­dict : ils se­ront en fi­nale, aux cô­tés du duo po­lo­nais Fur­mans­ka-Kuch­niak. À la clé, un 1er prix do­té de 5 000 eu­ros, un 2e prix de 3 000 eu­ros et quelques dates de concerts dans les fes­ti­vals de la ré­gion. « Pour pé­ren­ni­ser la ma­ni­fes­ta­tion, il faut des contrats à la clé pour les ar­tistes », pré­cise Ch­ris­tian Tour­niaire, le di­rec­teur de l’Aca­dé­mie de mu­sique. La mu­sique de chambre est bien sou­vent le pa­rent pauvre des salles de concert. Avant d’en­tendre l’ul­time épreuve, ren­dez-vous à l’Hô­tel Her­mi­tage où une soi­rée de ga­la est or­ga­ni­sée par le Lions Club. Di­ver­sion nos­tal­gique. Dans la salle Eif­fel dé­filent quelques for­tunes en te­nue de soi­rée. Entre les plats, des jeunes ta­lents de l’Aca­dé­mie de mu­sique montent sur scène pour un in­ter­mède mu­si­cal. Du haut de ses

Fi­nale et ver­dict Trêve de mondanités et cap sur l’au­di­to­rium Rai­nier III où les deux duos vont s’af­fron­ter en fi­nale dans l’épreuve du concer­to pour pia­no à quatre mains – vé­ri­table ov­ni du ré­per­toire. C’est aus­si la vo­ca­tion de ce concours : re­mettre à l’hon­neur des pages in­usi­tées. Cette an­née, l’Or­chestre phil­har­mo­nique de Monte-Car­lo est de la par­tie, pla­cé sous la di­rec­tion de Phi­lippe Ben­der. La soi­rée s’ouvre avec le Concer­to pour deux pia­nos de Mo­zart, in­ter­pré­té sans le 1er mou­ve­ment (!) par Hé­lène Mer­cier et Louis Lor­tie. Puis le duo Fur­mans­ka-Kuch­niak leur suc­cède sur scène avec les Pièces opus 60 de Weber, avant de jouer le Concer­to pour quatre mains de Czer­ny. So­no­ri­té suave, ho­mo­gé­néi­té, qua­li­tés de chant, per­fec­tion des équi­libres, les deux jeunes femmes maî­trisent leur par­ti­tion. On pour­rait leur re­pro­cher tou­te­fois un brin de pré­cio­si­té. Les Co­réens ob­tiennent d’em­blée la pré­fé­rence de l’au­di­toire avec une pièce po­pu­laire : l’ou­ver­ture de La Chauve-Sou­ris de Jo­hann Strauss ar­ran­gée pour quatre mains. Dans le Czer­ny, ils pri­vi­lé­gient la clar­té du dis­cours avec un jeu pré­cis et ar­ti­cu­lé. Notre coeur ba­lance… L’an­nonce des ré­sul­tats sus­cite de vives ré­ac­tions de la salle : les Po­lo­naises ar­rivent en tête. Cer­tains ma­ni­festent sans mé­na­ge­ment leur mé­con­ten­te­ment. Dure loi des concours. Une femme peste entre les ran­gées : « C'est tou­jours les meilleurs qui perdent ! » Pour­quoi pas un prix du pu­blic pour la pro­chaine sai­son ?

Pau­li­na Kuch­niak, le duo La­fitte et Aleksandra Fur­mans­ka.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.