Fré­dé­ric Cho­pin

Pianiste - - PÉDAGOGIE -

Pour bien in­ter­pré­ter un Noc­turne de Cho­pin, il faut pos­sé­der un art consom­mé du son, du do­sage et de la belle ma­nière de phra­ser. Il faut sa­voir dé­cla­mer tel un chan­teur, me­ner un chant le­ga­to et res­sen­tir les sub­ti­li­tés de l’har­mo­nie. De grands pia­nistes comme Ma­ria João Pires ont dé­mon­tré l’éten­due de leur ta­lent dans leurs en­re­gis­tre­ments des Noc­turnes du com­po­si­teur po­lo­nais. …cou­tez-les, vous en ap­pren­drez beau­coup. Sans au­cun doute se­ront-ils vos meilleurs pro­fes­seurs. Par ailleurs, Cho­pin a don­né lui-même de nom­breux conseils à ses élèves. Ils sont rap­por­tés dans Cho­pin vu par ses élèves4. Nous re­com­man­dons vi­ve­ment la lec­ture de cet ou­vrage, qui est à notre avis l’un des plus im­por­tants livres sur l’art du pia­no.

MES 1-8 1.

Chan­ter. Fre­de­rick Niecks, qui fut un élève de Cho­pin, rap­porte : « “Il vous faut chan­ter si vous vou­lez jouer du pia­no”, dit Cho­pin à Ma­dame Ru­bio ; et il lui fit prendre des cours de chant et écou­ter beau­coup d’opé­ra ita­lien – chose qu’il re­gar­dait comme as­su­ré­ment né­ces­saire pour un pia­niste. Pour com­men­cer à étu­dier ce Noc­turne, chan­tez avec coeur ce pre­mier par­cours de huit me­sures. Il illustre ce vé­ri­table can­to spia­na­to, se­lon les ca­té­go­ries de chant que Ma­nuel Gar­cia dé­cri­vait dans son Trai­té com­plet de l’art du chant. Ré­flé­chis­sez à ses ap­puis,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.