TCHAìKOVSKI À L'HON­NEUR

Pianiste - - ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS -

Les 18 et 19 no­vembre, la pia­niste géor­gienne se pro­dui­ra, aux cô­tés de l’Or­chestre Co­lonne di­ri­gé par Laurent Pe­tit­gi­rard, à la salle Wa­gram de Pa­ris, dans le Con­cer­to pour pia­no n°1 de TchaÔ­kovs­ki.

Que re­pré­sente pour vous le

Con­cer­to n°1 pour pia­no

de TchaÔ­kovs­ki ? Je l’ai in­ter­pré­té pour la toute pre­mière fois à l’âge de 13 ans. Puis je l’ai à nou­veau tra­vaillé avec Mi­chel So­gny, à la Villa Schind­ler, en Au­triche, pour pré­pa­rer le Concours in­ter­na­tio­nal de pia­no de Du­blin. Il s’agit d’une Ïuvre dif­fi­cile, mais aus­si pro­fon­dé­ment ins­pi­rante pour l’in­ter­prète.

Comment dé­fi­ni­riez-vous cette écri­ture pia­nis­tique?

L’in­fluence lisz­tienne y est très pré­sente, sur­tout dans les oc­taves et tous les pas­sages brillants. C’est une pièce Trois étapes pia­nis­tiques pour cet évé­ne­ment. 1. Concert-ré­flexion sur la fi­gure de Xe­na­kis par

avec des lec­tures croi­sées d’oeuvres de Cho­pin à Sil­ves­tri­ni (3 sep­tembre). 2. Pré­pa­ra­tion d’un pia­no sous forme d’ate­lier interactif ani­mé par (4). 3. Ré­ci­tal d’Im­ri Tal­gam.

Tho­mo­pou­los, Im­ri Tal­gam Sté­pha­nos du 27 août au 9 oc­tobre, royau­mont.com

par­ti­cu­liè­re­ment pia­nis­tique, qui né­ces­site une bonne forme phy­sique et beau­coup de sou­plesse de jeu.

Quelles se­raient les prin­ci­pales dif­fi­cul­tés de l’oeuvre ?

La pré­ci­sion ryth­mique, la tech­nique d’oc­taves, la re­la­tion avec l’or­chestre… Il faut ètre très concen­tré, car on doit ex­pri­mer tout ce qui est dans la par­ti­tion : l’exu­bé­rance, le ly­risme, la gran­deur des sen­ti­ments et la poé­sie.

Vous avez dé­jà joué sous la di­rec­tion de Laurent Pe­tit­gi­rard, no­tam­ment dans le cadre de votre fes­ti­val, à Ba­tu­mi…

Laurent Pe­tit­gi­rard est un chef d’or­chestre très à l’écoute du so­liste. J’aime beau­coup jouer avec lui parce qu’il offre à la fois une grande li­ber­té et beau­coup d’as­su­rance. Grâce à lui, on est tout de suite en confiance.

Le 13 oc­tobre, vous vous pro­dui­rez au fes­ti­val Pia­no en Va­lois…

Ce se­ra au théâtre d’An­gou­lème et j’in­ter­pré­te­rai la So­nate n°3 opus 2 de Bee­tho­ven, le Scher­zo n°4, l’An­dante spia­na­to et la Grande po­lo­naise brillante de Cho­pin, puis L’Isle joyeuse de De­bus­sy et, en­fin, la So­nate n°2 de Pro­ko­fiev, une Ïuvre qui fi­gure sur mon der­nier disque pa­ru chez Au­dite.

sal­le­co­lonne.fr

un di­plôme du mé­rite. Les fi­na­listes Young Sun Choi (Co­rée) et Ay­syu Sa­lya­kho­va (Ar­mé­nie) reèoivent eux aus­si ce di­plôme.

gpi­pl.fr

pro­pos re­cueillis par Sté­phane Frié­dé­rich Les fi­na­listes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.