Deux Valses sur le nom de Bach

Pianiste - - ACTUALITÉS PARTITIONS, LIVRES - Clé­ment Ser­ra­no

ino Ro­ta re­cons­truit le néo­clas­si­cisme. Il en dé­place même le centre de gra­vi­té, ces Deux Valses sur le nom de Bach si­tuant son oeuvre dans l’uni­vers de Fel­li­ni et de ses ob­ses­sions cir­cas­siennes: acro­ba­ties d’ar­le­quins, fan­fares de clowns au­gustes, de quoi sa­tis­faire l’ima­ge­rie vi­suelle des au­di­teurs ! Les plus ci­né­philes d’entre eux re­con­naî­tront quelques ébauches du thème mu­si­cal de Huit et de­mi (1963), ain­si que des sec­tions com­plètes du Ca­sa­no­va de Fel­li­ni (1976), le com­po­si­teur ayant réuti­li­sé la pre­mière valse pour les be­soins du film. Cette oeuvre reste pour­tant peu connue du grand pu­blic, n’ayant bé­né­fi­cié que d’un seul en­re­gis­tre­ment en 1993 par Da­nielle La­val (Va­lois Au­vi­dis). Cette édi­tion est donc bien­ve­nue pour qui­conque sou­haite en sa­voir da­van­tage sur le ma­té­riau de base, à condi­tion d’avoir quelques an­nées de pia­no der­rière soi et de ne pas être im­pres­sion­né par la ra­pi­di­té des tem­pos. À no­ter aus­si l’ab­sence de la troi­sième et der­nière valse, res­tée in­ache­vée au mo­ment de la com­po­si­tion.

Nschott-mu­sic.de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.