À PROPOS DES PI»CES OPUS 12 DE PRO­KO­FIEV…

Pianiste - - À L’AFFICHE -

« Ces mi­nia­tures sont ac­ces­sibles aux pia­nistes ama­teurs. Il faut d’abord prendre plai­sir à leurs cou­leurs har­mo­niques. Dans le Pré­lude en do ma­jeur, par exemple, je conseille de prendre le temps de trou­ver une as­sise pré­cise de la main droite qui imite le jeu de la harpe et de pré­ser­ver une main gauche mé­lo­dieuse, donc, très souple. Dans toutes ces par­ti­tions de Pro­ko­fiev, la mé­lo­die s’échange aux deux mains. À cha­cun de trou­ver un équi­libre pour que ja­mais l’une l’emporte sur l’autre. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.