LE CHOIX CORN…LIEN DES …DITIONS MU­SI­CALES

Pianiste - - EN COUVERTURE -

Pour cer­tains pia­nistes, la sé­lec­tion doit être ri­gou­reuse. D’autres sont beau­coup moins pu­ristes.

Ra­fal Ble­chacz : « À l’oc­ca­sion du Concours de Var­so­vie, j’ai tra­vaillé sur l’édi­tion po­lo­naise Pa­de­rews­ki. »

Kun-Woo Paik : « Le pro­blème est qu’il en existe tant qu’il faut faire des choix. En ce qui concerne les concer­tos, j’ai tra­vaillé d’après les édi­tions ori­gi­nales conser­vées au Mu­sée de Var­so­vie. J’ai ré­flé­chi sur le son du pia­no et ce­lui de l’or­chestre de cette époque. Il est es­sen­tiel de re­ve­nir aux sources, car tous les tra­vaux ul­té­rieurs, y com­pris la pres­ti­gieuse édi­tion Pa­de­rews­ki, ont pro­fon­dé­ment mo­di­fié l’in­ter­pré­ta­tion des oeuvres. Le vir­tuose sup­plan­tait alors le com­po­si­teur! La com­po­si­tion ori­gi­nale de Cho­pin est plus lim­pide, plus poé­tique. » Pour d’autres pia­nistes, la sé­lec­tion de telle ou telle édi­tion pa­raît plus se­con­daire.

Nel­son Freire : « J’ai dé­ci­dé de toutes les mé­lan­ger, même si par­fois les dif­fé­rences sont consi­dé­rables, jusque dans les notes ! Les spé­cia­listes de­vi­ne­ront peut-être les édi­tions de Pa­de­rews­ki, Pe­ters, Cor­tot, Ba­du­ra-Sko­da… Je sais qu’il y a des écoles très “pu­ristes” en ma­tière de par­ti­tions et tout spé­cia­le­ment pour le pia­no de Cho­pin. Je vous avoue que je ne pra­tique pas cette re­li­gion de l’au­then­ti­ci­té de fa­çon très fa­na­tique… »

Cé­dric Ti­ber­ghien : « Il n’y a pas un texte que je consi­dère comme dé­fi­ni­tif et, dans le cas de Cho­pin, les ma­té­riels sont très dif­fé­rents. J’ai tra­vaillé sur Pa­de­rews­ki. Dans les Ma­zur­kas, il est pra­ti­que­ment im­pos­sible “d’im­po­ser” une édi­tion. Il vaut mieux com­pa­rer. Le com­po­si­teur est le pre­mier res­pon­sable de cette si­tua­tion ! En ef­fet, il ai­mait of­frir ses ma­nus­crits. Par exemple, il don­nait à une élève une ma­zur­ka qu’il avait ra­pi­de­ment re­trans­crite. On dis­pose ain­si de plu­sieurs ver­sions. Pour moi, ce­la ne re­pré­sente pas une gêne. L’in­ter­prète choi­sit en fonc­tion de ses goûts. »

Yun­di : « J’ai uti­li­sé des édi­tions po­lo­naises, no­tam­ment celle de Pa­de­rews­ki avec la­quelle j’ai rem­por­té en 2000 le Concours Cho­pin de Var­so­vie. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.