ROSLAVETS

(1881-1944)

Pianiste - - CHRONIQUES DISQUES, DVD - Mi­chel Fleu­ry

So­nates pour pia­no n°1, n°2 et n°5. Com­po­si­tions. Trois Études. Pré­ludes. Danse. Valses. Poèmes Ol­ga An­dryu­sh­chen­ko (pia­no) Grand Pia­no 2 CD GP743-44 2015. 1h38’

Roslavets est l’un des plus brillants re­pré­sen­tants du cou­rant post­scria­bi­nien en URSS. Il re­fu­sa de se plier aux consignes du réa­lisme so­cia­liste im­po­sées après 1930 et de­meu­ra fi­dèle à ses concep­tions avant-gar­distes : d’où un boy­cott de sa mu­sique et une re­lé­ga­tion dans des postes su­bal­ternes, met­tant un terme dé­fi­ni­tif à son écla­tant suc­cès des an­nées 1920. À sa dis­pa­ri­tion, cer­taines de ses oeuvres furent dé­truites en rai­son d’une ad­dic­tion à une concep­tion bour­geoise de l’art pour l’art, ce qui ex­plique la re­la­tive briè­ve­té de cette in­té­grale dont quelques pages sont des re­cons­ti­tu­tions à par­tir d’archives d’…tat. Si la concep­tion har­mo­nique et mé­lo­dique de chaque pièce à par­tir d’un ac­cord syn­thé­tique dé­rive du der­nier Scria­bine, Roslavets re­jette la di­men­sion éso­té­rique et théo­so­phique de ce der­nier. Son ap­proche in­tel­lec­tuelle l’ap­pa­rente da­van­tage à Schoen­berg. La concep­tion dé­co­ra­tive et luxu­riante, très Art nou­veau, pré­va­lant dans les an­nées 1910 (So­nates n°1 et n°2,

Trois …tudes), s’oriente à par­tir de 1920 vers une sim­pli­fi­ca­tion de la tex­ture,

un lan­gage plus li­néaire et des re­cherches ryth­miques dont té­moigne la fa­meuse

So­nate n°5 dont la plé­ni­tude har­mo­nique et la riche po­ly­pho­nie évitent l’écueil de la sur­écri­ture. Ces mu­siques savent conci­lier un ro­man­tisme ex­pres­sion­niste avec une struc­ture ri­gou­reuse et des pro­por­tions ré­gies par une ma­thé­ma­tique im­pla­cable. Elles montrent plus d’af­fi­ni­tés avec Berg ou le der­nier Frank Bridge, voire même cer­taines par­ti­tions avan­cées de Bu­so­ni, qu’avec le der­nier Scria­bine. Leur écu­mante vir­tuo­si­té exige des doigts d’acier, leurs re­cherches so­nores ré­clament un large éven­tail de timbres et leur lo­gique dra­co­nienne de­mande un sens ai­gu de la construc­tion : toutes ses qua­li­tés sont en la pos­ses­sion d’Ol­ga An­dryu­sh­chen­ko qui y ajoute une sen­sua­li­té bien­ve­nue dans les pages plus ou­ver­te­ment scria­bi­niennes, sur­clas­sant ain­si net­te­ment la vision un peu sèche de l’ex­cellent Marc-An­dré Ha­me­lin (Hy­pe­rion).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.