Gi­roud, Ma­tui­di, un ave­nir en ques­tion

Planète Foot - - PLANÈTE BLEUE -

Le but vain­queur d'Oli­vier Gi­roud contre les Pays-Bas (très beau, en plus) n'a pas fait que du bien aux Bleus. Il a consti­tué un sou­la­ge­ment pour son au­teur, muet tout au long de la Coupe du monde et tout du long d'une sé­rie qui s'éti­ra jus­qu'à dix matchs. Comme tou­jours, le dé­bat s'in­vi­ta au-des­sus de son cas. Le grand es­co­griffe a-t-il en­core sa place au mi­lieu des fu­sées bleues! ? Ras-le-bol de Gi­roud! ? On l'a en­ten­du, même dans les ef­fluves du titre en plein coeur de juillet. Sa pre­mière mi-temps contre les Oranje a res­sem­blé à un cal­vaire. Pris dans la nasse des deux co­losses d'en face (très grand, ce Van Dijk), ja­mais ser­vi dans le bon tem­po, in­ca­pable d'être tou­ché par ses co­équi­piers, mal­heu­reux dans les duels. Le cas ty­pique d'un avant-centre en manque de confiance. Et puis, un centre comme un OV­NI et une vo­lée d'école. Comme sou­vent, très sou­vent, il est re­ve­nu de nulle part. C'est tout à son hon­neur. Oli­vier Gi­roud a mar­qué plus que Zi­né­dine Zi­dane en bleu, mais le qua­trième meilleur bu­teur de l'his­toire de l'équipe de France (voir par ailleurs), à qui on doit une forme de res­pect éter­nel, y a-t-il en­core sa place!? S'il n'est pas tou­jours ti­tu­laire à Chel­sea (où il se­ra libre en jan­vier), la ques­tion trou­ve­ra très vite sa ré­ponse.

Le cas Ma­tui­di est dif­fé­rent. Le mi­lieu de la Juve fait tou­jours l'es­suie-glace avec au­tant de coffre, mais c'est son uti­li­sa­tion qui pose ques­tion. Rem­pla­çant au coup d'en­voi de la Coupe du monde, il est re­ve­nu aux af­faires dans un rôle qui n'est pas le sien. Il le fait avec tout son coeur, on n'a rien à lui re­pro­cher, mais ce n'est pas le sien. Pis­ton dans le cou­loir gauche, il a un peu été en 2018 ce que Mous­sa Sis­so­ko était en 2016. Le mi­lieu ca­pable de se pro­je­ter vers l'avant mais sur­tout ap­pe­lé à bou­cher le cou­loir, aus­si bien dans la lar­geur que la pro­fon­deur, quand l'ar­rière la­té­ral le prend. Blaise n'est pas dupe. «!Non, ce n'est pas mon poste de pré­di­lec­tion, mais, tant que le coach fait ap­pel à moi, je suis là et je fais tout pour ré­pondre pré­sent.!» Or, l'at­te­lage Pog­ba-Kan­té au mi­lieu lui laisse peu de place à un quel­conque es­poir de re­tour dans l'axe, si ce n'est dans la peau de la dou­blure. À 31 ans, sa sai­son à la Juve, où il est éga­le­ment un sol­dat exem­plaire, se­ra scru­tée. Au­cun doute sur son im­pli­ca­tion. Mais son uti­li­sa­tion!?

Blaise qui dé­borde dans le cou­loir gauche. Pas tou­jours évident, la vie d'ai­lier.

Prise à deux de Blind (mas­qué) et Wi­j­nal­dum sur Oli­vier Gi­roud. Pas tou­jours fa­cile, la vie du 9.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.