COM­MENT SE DÉ­ROULE UN TOUR­NOI ?

Planète Foot - - DOSSIER -

Point de base!: chaque ga­mer contrôle les onze joueurs de son team, de ce­lui qui porte le bal­lon en phase of­fen­sive à ce­lui qui s'en trouve le plus proche en po­si­tion dé­fen­sive. Le but du jeu, bien sûr, est d'ins­crire plus de buts que son ad­ver­saire. Les matchs se dé­roulent en deux mi-temps de six mi­nutes avec pos­si­bi­li­té de pro­lon­ga­tion, puis d'une séance de tir aux buts si l'éga­li­té per­dure. Voi­là pour les bases du jeu.

En­suite sui­vant le tour­noi dis­pu­té, dif­fé­rentes op­tions existent. Pour les pe­tites com­pé­ti­tions en Lan (voir lexique), les vraies équipes sont sé­lec­tion­nables. On peut choi­sir le PSG, l'OM, etc, sui­vant ses pré­fé­rences. Mais, bon, si vous vou­liez avoir une réelle chance de rem­por­ter le tour­noi sur FI­FA 18, mieux va­lait mi­ser sur le Real qui dis­po­sait de la meilleure dé­fense du jeu, ain­si que des mi­lieux et des at­ta­quants les plus com­plets et les plus com­plé­men­taires! ! Mais, de­puis le dé­part de Cris­tia­no Ro­nal­do cet été, la donne n'est plus for­cé­ment la même. Ce sys­tème – jouer avec de vraies équipes – est pri­vi­lé­gié pour les tour­nois de moindre im­por­tance car il est plus simple à mettre en oeuvre. Il suf­fit juste de bran­cher les consoles et la par­tie peut se lan­cer.

Autre genre où tout le monde peut jouer mais qui est sur­tout pri­vi­lé­gié par les pros de la ma­nette! : les équipes créées à par­tir du mode de jeu FI­FA Ul­ti­mate Team (FUT) en s'ap­puyant sur une col­lec­tion de cartes. Pour faire court, chaque par­ti­ci­pant dis­pose de pre­mières cartes stan­dards. Celles-ci va­rient se­lon son ni­veau et les cré­dits (ar­gent vir­tuel) qu'on a acquis au cours des pré­cé­dents tour­nois pour les ache­ter. Les tout meilleurs pour­ront ain­si se payer Cris­tia­no Ro­nal­do, Mes­si ou Ney­mar, par exemple. À par­tir de là, on fa­çonne son équipe en te­nant compte de l'al­chi­mie et des re­la­tions qui peuvent exis­ter entre les joueurs. Plus les joueurs dans la même zone de ter­rain s'en­tendent bien, mieux le team se com­por­te­ra. Entrent en ligne de compte, par ordre d'im­por­tance, le fait de jouer dans le même club, puis dans le même cham­pion­nat ou d'être ori­gi­naire du même pays. Par exemple, il vau­dra mieux pri­vi­lé­gier une dé­fense cen­trale Ser­gio Ra­mos-Um­ti­ti, qui évo­luent dans le même cham­pion­nat plu­tôt que Ra­mos-Thia­go Sil­va qui n'ont au­cun lien ap­pa­rent (ni club, ni cham­pion­nat, ni na­tio­na­li­té). At­ten­tion, il est im­por­tant de sa­voir que la va­leur d'une carte joueur peut évo­luer d'un tour­noi à l'autre en fonc­tion des per­for­mances réelles du joueur au cours des der­niers mois. Ain­si Ky­lian Mbap­pé, qui a en­ta­mé la sai­son avec une note de 83 (sur 99), a pro­fi­té de ses pro­duc­tions sous le maillot du PSG et des Bleus avec le titre de cham­pion du monde pour la ter­mi­ner avec un to­tal de 93 (voir pho­tos).

Les joueurs is­sus du mode

FI­FA Ul­ti­mate Team ne sont uti­li­sés que pour les grands tour­nois, no­tam­ment les cham­pion­nats du monde.

Le Real de CR7 était la best team de FI­FA 18. Mais, de­puis, le Por­tu­gais est par­ti à la Juve.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.