HIP, HIP, HIP, E-FOOT !

Planète Foot - - ÉDITO - Par Ro­ger Le­wis

Dans l'uni­vers du e-sport où les têtes de gon­dole s'ap­pellent League of Le­gends, Coun­terS­trike ou Do­ta 2, avec leurs ca­sh­prizes (prix en cash) chaque an­née plus im­pres­sion­nants et leur co­horte de cham­pions asia­tiques, le plus sou­vent sud-co­réens ou chi­nois, le foot vir­tuel est, de­puis quelques an­nées, en train dou­ce­ment de ga­gner sa place au so­leil. Pas en­core au ni­veau des jeux les plus ten­dances, mais, in­dis­cu­ta­ble­ment, en pleine ex­pan­sion. Que la FI­FA, la vraie, celle dont le siège est en Suisse, se soit, pour la pre­mière fois cette an­née, in­ves­tie de ma­nière consé­quente dans le cham­pion­nat du monde de e-foot en met­tant la main à la poche et en per­met­tant aux prix at­tri­bués aux meilleurs de gon­fler par dix par rap­port aux édi­tions pré­cé­dentes (250 000 $ au pre­mier, 50 000 au deuxième, 400 000 $ au to­tal) est un signe qui ne trompe pas. Que de plus en plus de clubs pros aient do­ré­na­vant sous leur ban­nière une équipe de e-foot, et les Fran­çais avec le PSG, Lille, l'Olym­pique Lyon­nais, le FC Nantes ou Mo­na­co ne sont pas en reste, en est un autre. Le foot ma­nette entre les mains et pieds dans l'écran a même son émis­sion heb­do­ma­daire do­ré­na­vant sur beIn et, co­co­ri­co, de grands cham­pions tri­co­lores, comme Bruce “Spank” Gran­nec, plu­sieurs fois cham­pion du monde, hier, ou Co­ren­tin “RocKy” Che­vrey et Lu­cas “DaXe” Cuille­rier, au­jourd'hui, avec leurs di­zaines de mil­liers de fol­lo­wers sur les ré­seaux so­ciaux. C'est un vrai phé­no­mène de notre nou­velle so­cié­té avec ses codes, ses tour­nois, ses stars et tout ce qui gra­vite au­tour. C'est notre dos­sier du mois. Mais vous le consta­te­rez aus­si dans ce nu­mé­ro, du foot vir­tuel à nos vertes pe­louses de Cham­pions League, de Ligue 1 ou d'ailleurs, il n'y a fi­na­le­ment qu'un pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.