FA­CE­BOOK

La ré­dac­tion de Pla­nète vous donne ren­dez-vous tous les jours sur les ré­seaux so­ciaux pour par­ler bal­lon rond et par­ta­ger news, pho­tos et vi­déos. Nous or­ga­ni­sons ré­gu­liè­re­ment des jeux. Sui­vez notre compte et notre “fan page”, illus­trés par la der­nière un

Planète Foot - - ÉDITO -

Les joueurs poussent l’am­bu­lance

Étrange mo­ment au Bré­sil, lors de la ren­contre entre Fla­men­go et Vasco de Ga­ma. Suite à un choc à la tête, Bru­no Sil­va, le joueur du Vasco, se re­trouve KO et une am­bu­lance in­ter­vient pour le prendre en charge. Sauf que le vé­hi­cule ne re­dé­marre pas… Sept joueurs se sont alors mis à pous­ser la four­gon­nette pour l’ai­der à prendre de l’élan et à quit­ter la pe­louse.

Pour son 500e but, Zla­tan plante une vo­lée kung-fu

Quand on est me­né 3-0, on ne cé­lèbre pas une ré­duc­tion du score. Mais Zla­tan Ibra­hi­mo­vic a plan­té un nou­veau but dont il a le se­cret avec un geste in­édit digne du kung­fu. Une sorte de 180° pour re­prendre la balle de vo­lée de l’ex­té­rieur du pied. Pour la pe­tite his­toire, c’était le 500e but de sa car­rière. Les spec­ta­teurs ca­na­diens en ont eu pour leur ar­gent puisque To­ron­to s’est fi­na­le­ment im­po­sé 5-3 face au L.A. Ga­laxy.

YouTube : youtube.com/ watch?v=TQh­famxklRI

Vi­ni­cius mor­du à la tête

Luis Sua­rez a semble-t-il fait des émules puisque Vi­ni­cius Ju­nior s’est fait mordre à la tête par un ad­ver­saire. C’était lors du der­by des équipes ré­serves de Ma­drid entre la Cas­tilla et l’At­lé­ti­co B. Le cou­pable se nomme Cris­tian Ro­dri­guez Pe­rez, ca­pi­taine des Col­cho­ne­ros. Grâce à deux buts de son pro­dige bré­si­lien, le Real Ma­drid a néan­moins ar­ra­ché le nul (2-2).

Saint-Etienne uti­lise le Scrabble

Le FC Nantes avait uti­li­sé Fort­nite pour an­non­cer l’ar­ri­vée du Bré­si­lien Lu­cas Evan­ge­lis­ta. À son tour, SaintE­tienne a fait dans l’ori­gi­nal, jouant au Scrabble pour of­fi­cia­li­ser la ve­nue de!Ti­mo­thée Ko­lod­zie­jc­zak dans le temple vert.

Un coach ex­pul­sé après un tacle

C’était plus bête que mé­chant et sur­tout, c’était un mau­vais ré­flexe. Le coach de l’Arges Pi­tes­ti, Emil San­doi, a re­joint les ves­tiaires avant tout le monde lors de la ren­contre de Ligue 2 rou­maine face à Chin­dia Tar­go­viste. Alors qu’un at­ta­quant ad­verse dé­bor­dait sur le cô­té, il a ten­du sa jambe pour prendre la balle et… ta­cler le joueur. Il s’est im­mé­dia­te­ment ex­cu­sé mais l’ex­pul­sion était lo­gique.

Dem­bé­lé et Griez­mann en vi­site au Heat

Pro­fi­tant de va­cances bien mé­ri­tées, Ous­mane Dem­bé­lé a fait es­cale à Mia­mi. Le Bar­ce­lo­nais, fan de bas­ket, a ren­du vi­site au Heat où il s’est vu re­mettre un maillot Dem­brook, contrac­tion de Dem­bé­lé et West­brook

peut-être… Ce­rise sur le gâ­teau : il a croi­sé Floyd May­wea­ther et Ro­nal­din­ho. An­toine Griez­mann est éga­le­ment mor­du de NBA mais pas d’une équipe en par­ti­cu­lier. Cel­tics, Knicks, Bulls, Rap­tors : le cham­pion du monde s’est af­fi­ché avec de nom­breuses tu­niques de la grande Ligue. La der­nière en date : celle du Heat, club qu’il a lui aus­si vi­si­té. Et où il a mar­qué un pa­nier du pied, cé­lé­bra­tion Fort­nite à la clé.

Six sta­tions de mé­tro re­nom­mées en l’hon­neur des Bleus

La RATP a re­nom­mé plu­sieurs sta­tions du mé­tro pa­ri­sien après la vic­toire des Bleus lors de la Coupe du monde 2018. De fa­çon tem­po­raire (for­cé­ment), six sta­tions ont ain­si chan­gé de nom :

- Avron (ligne 2) est de­ve­nu

« Nous Avron Ga­gné » - Charles-de-Gaulle-Étoile (ligne 2) s’est trans­for­mé en « On a 2 Étoiles » - Vic­tor Hu­go (ligne 2) a mué en « Vic­tor Hu­go Llo­ris »

- Ber­cy (lignes 6 et 14) a dit « Ber­cy les Bleus » - Notre-Dame-des-Champs (ligne 12) est de­ve­nu « Notre Di­dier Des­champs » - Champs-Ély­sées-Clé­men­ceau (ligne 13) a éga­le­ment ren­du hom­mage au sé­lec­tion­neur de l’équipe de France en de­ve­nant « Des­champs Ély­sées-Clé­men­ceau ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.