Hu­go Llo­ris

IN­TER­NA­TIO­NAL DE­PUIS 2008

Planète Foot - - ÉDITO -

Hu­go, son al­lure fine et ses joues creuses... C'est tout sauf un masque - le gar­çon n'est pas du genre à se ca­cher -, plu­tôt un leurre. Il est lon­gi­ligne et ses 188 cen­ti­mètres ne crânent pas au royaume des gar­diens de but ac­tuels, à une heure où la re­cru­des­cence des Gol­goths fe­rait pas­ser une ar­moire Ikea pour une table basse de sa­lon. Hu­go n'est pas de ceux­là. Mais son en­ver­gure est ailleurs. Sa vie en bleu! ? Elle a res­sem­blé à tout sauf à un long fleuve tran­quille. On pense à Knys­na évi­dem­ment, où le nau­frage au­rait pu en cou­ler plus d'un. Pas lui. Consi­dé­ré à ses dé­buts comme le suc­ces­seur dé­si­gné de Fa­bien Bar­thez, un gar­dien au pays des oi­seaux, il a su im­po­ser sa per­son­na­li­té. Un pen­seur au pays des gar­diens. Quart de fi­na­liste à l'Eu­ro 2012 et à la Coupe du monde 2014, fi­na­liste à l'Eu­ro 2016, le plus ca­pé des gar­diens bleus a tou­ché le Graal en Rus­sie, où il a joué un rôle es­sen­tiel dans la conquête de la deuxième étoile. Il n'avait rien ga­gné, ex­cep­té une Coupe de France contre des ama­teurs de Que­villy, avec Lyon. Il est cham­pion du monde.

16 juin 2018, à Ka­zan. Les Bleus entrent dans la danse et Hu­go s'en­vole de­vant Ra­phaël Va­rane et les Aus­tra­liens. Fla­shy. « C'est tel­le­ment beau de voir les Fran­çais avec des sou­rires, avec des larmes. C'est la force in­croyable du foot qui fait pas­ser de telles émo­tions. On peut être fier de ce qu'on a fait. Bran­dir la Coupe du monde en tant que ca­pi­taine, c'est un pri­vi­lège in­ouï et en­core plus que ça, parce qu'il y avait ma grand-mère, mon père, mon frère, ma femme, mes en­fants, tout le monde dans le stade. » Le plus ca­pé des ca­pi­taines chez les Bleus ne compte qu'une seule sé­lec­tion avec les Es­poirs. C'était en oc­tobre 2008 contre l'Al­le­magne avec, dans les buts d'en face, un cer­tain Ma­nuel Neuer. En re­vanche, il a été cham­pion d'Eu­rope des moins de 19 ans (aux cô­tés no­tam­ment de Yoann Gour­cuff, Abou Dia­by et Yo­han Ca­baye) en 2005. Il est aus­si le re­cord­man du nombre de matchs joués par un gar­dien de but en équipe de France A.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.