Ra­phaël Va­rane

IN­TER­NA­TIO­NAL DE­PUIS 2013

Planète Foot - - ÉDITO -

Tau­lier très tôt. Ça ne lui a ja­mais po­sé de pro­blème, bien au contraire. Bom­bar­dé en équipe de France à 19 ans, quelques mois seule­ment après avoir dé­bou­lé au Real Ma­drid à l'heure du rat­tra­page de son bac. Il a tout fait en ac­cé­lé­ré. Fin et agile balle au pied, sa re­lance d'une pro­pre­té très soi­gnée a tout de suite rap­pe­lé Laurent Blanc, pas la tra­jec­toire. La sienne est à ran­ger dans le rayon des mé­téo­rites!: à 25 ans, le bon­homme avait dé­jà rem­por­té quatre Ligues des cham­pions!! «! C'est un peu hors normes d'avoir des ta­lents de sa trempe à son âge, avec une telle ma­tu­ri­té dans le jeu, di­sait de lui Di­dier Deschamps lors­qu'il le lan­ça chez les Bleus en 2013. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut té­moi­gner de ce genre de phé­no­mène. Il faut en pro­fi­ter. » Il a en­dos­sé pour de bon le cos­tume du pa­tron lors de la Coupe du monde 2018. Tsar à la barre et cham­pion du monde. Tout lui va, dé­ci­dé­ment.

6 sep­tembre 2018, à Mu­nich. Le bras­sard au­tour du bras pour la ren­trée des cham­pions du monde. Avec deux étoiles sur le maillot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.