Pa­trick Viei­ra

IN­TER­NA­TIO­NAL DE 1997 À 2009

Planète Foot - - ÉDITO -

Pat de ve­lours aux jambes ten­ta­cu­laires au­ra of­fert douze ans de sa car­rière à l'équipe de France. D'abord dans l'ombre de Di­dier Deschamps à la Coupe du monde 98, il de­vient son par­te­naire pri­vi­lé­gié au cours de ce su­perbe Eu­ro 2000 où les Fran­çais al­lient le ré­sul­tat à la ma­nière, l'art du jeu à la per­for­mance spor­tive. Avant de s'em­pa­rer des clés du ca­mion à la re­traite du boss. Unique bu­teur lors de la fi­nale de la Coupe des Con­fé­dé­ra­tions 2001 contre le Ja­pon, son vo­lume de jeu et la qua­li­té de sa re­lance en font do­ré­na­vant un in­con­tour­nable du team bleu où l'aven­ture va s'éti­rer, bras­sard de ca­pi­taine au bras, jus­qu'à ses trente-trois ans. Im­pres­sion­nant lors du Mon­dial 2006 (un but, une passe dé­ci­sive contre le Togo, en­core un but et une passe dé­ci­sive en hui­tièmes contre l'Es­pagne), il doit quit­ter ses par­te­naires sur bles­sure lors de la fi­nale contre l'Ita­lie. Le sé­lec­tion­neur des Bleus, Ray­mond Do­me­nech, as­sure alors!: «!Pour moi, la clé du match n'est pas l'ex­clu­sion de Zi­dane. Non, c'est la bles­sure de Viei­ra. De par sa ca­pa­ci­té à ren­ver­ser les choses, à im­po­ser son em­prise sur la ren­contre, j'es­time que le vrai tour­nant, c'est sa sor­tie. » Bel hom­mage, non!? En tout cas, il s'agi­ra là de l'un des der­niers mo­ments de fé­li­ci­té de Pat l'an­guille en bleu. Re­te­nu mais bles­sé à l'Eu­ro 2008, il n'au­ra fré­quen­té que l'in­fir­me­rie lors du bref pas­sage de la France dans la com­pé­ti­tion.

2 juin 2009, sa der en bleu contre le Ni­ge­ria. Comp­teur ar­rê­té à 107 sé­lec­tions, s'il vous plaît.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.