Goo­dyear et Mi­che­lin em­brassent l’ère nu­mé­rique

Pneumatique - - DOSSIER -

Les deux ma­nu­fac­tu­riers ont cha­cun des­si­né leur feuille de route pour re­prendre la main sur le ca­nal de vente di­gi­tal.

Goo­dyear an­nonce la nou­velle à ses dis­tri­bu­teurs amé­ri­cains dé­but 2015 : la vente en ligne en di­rect aux consom­ma­teurs va dé­mar­rer. Of­fi­ciel­le­ment, l'ob­jec­tif est de flui­di­fier l'acte d'achat pour les consom­ma­teurs. Un ar­gu­ment éga­le­ment dé­ve­lop­pé par Mi­che­lin, qui voit ce­pen­dant plus grand. Le groupe re­lance une po­li­tique de crois­sance ex­terne pour pré­pa­rer la mo­bi­li­té de de­main et dis­po­ser ses pions sur le ca- nal di­gi­tal. Au prin­temps 2014, Mi­che­lin a ain­si fait l'ac­qui­si­tion pour 520 mil­lions d'eu­ros de Sas­car, un spé­cia­liste de la té­lé­ma­tique em­bar­quée. Avec cette opé­ra­tion, le ma­nu­fac­tu­rier ac­cède non seule­ment à une tech­no­lo­gie de ges­tion de flotte connec­tée, mais aus­si à un por­te­feuille clients de 33 000 flottes gé­rées, soit un parc de 190 000 poids lourds. Fin 2014, le ra­chat du site Re­vi­ser­sa­voi­ture.com confirme sa vo­lon­té de de­ve­nir un ac­teur à part en­tière de la voi­ture com­mu­ni­cante, tant pour les pro­fes­sion­nels que le grand pu­blic. Le site pro­pose à ses uti­li­sa­teurs de bé­né­fi­cier de pro­mo­tions en ligne de la part de ga­rages si­tué à proxi­mi­té. Il a éga­le­ment dé­ve­lop­pé un car­net d'en­tre­tien nu­mé­rique qui aide les conduc­teurs à gé­rer leurs opé­ra­tions de main­te­nance, et pour­rait se trans­mettre de pro­prié­taires à pro­prié­taires pen­dant toute la du­rée de vie du vé­hi­cule. Mi­che­lin veut en fait di­ver­si­fier ses ac­ti­vi­tés dans le do­maine des ser­vices. La vente en ligne en est un. En­core faut-il pou­voir le contrô­ler. Le groupe s'y est at­te­lé en 2014, ra­che­tant un gros­siste ma­jeur en Al­le­magne, Ihle Ba­den Ba­den, pre­nant le contrôle de Pop­gom et de ses nom­breux sites de e-com­merce, s'as­so­ciant en Es­pagne à Ro­di Mo­tor, via une co-en­tre­prise si­gnée avec Eu­ro­mas­ter, pour opé­rer un ré­seau de 150 centres de main­te­nance au­to­mo­bile. Dans la conti­nui­té de cette stra­té­gie, il ra­chète dé­but 2015 40% du ca­pi­tal d'al­lo­pneus pour 60 mil­lions d'eu­ros, et quelques jours plus tard, 100% du site Bla­ck­circles.com. Dé- but juin, une pla­te­forme est mise en ligne aux Etats-unis, qui per­met aux consom­ma­teurs de choi­sir un pneu, voir un prix in­di­ca­tif, et ré­ser­ver un ren­dez-vous dans le point de vente le plus proche. Il n'est pas en­core ques­tion de vente en ligne comme avec Goo­dyear, mais ce­la de­vrait ar­ri­ver un jour. Après tout, Mi­che­lin com­mer­cia­lise dé­jà ses pneus en di­rect via Pop­gom, Al­lo­pneus et Bla­ck­circles. com. Et les dis­tri­bu­teurs n'y trouvent tou­jours rien à re­dire.

Mi­che­lin veut en fait di­ver­si­fier ses ac­ti­vi­tés dans le do­maine des ser­vices. La vente en ligne en est un. En­core faut-il pou­voir le contrô­ler.

Le consom­ma­teur peut ache­ter ses pneus di­rec­te­ment sur le site de Goo­dyear et les faire li­vrer dans le point de vente de son choix.

Une re­cherche de pneus sur Mi­che­lin­man.com re­tourne des ré­sul­tats avec un prix in­di­ca­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.