Les bra­ce­lets des reines d’Es­pagne

Point de Vue - - Spécial -

Lors d’un dî­ner of­fi­ciel en juillet 2017 à Londres, Le­ti­zia fai­sait une ap­pa­ri­tion en robe bleu sa­phir asy­mé­trique. Elle por­tait les bra­ce­lets ju­meaux de Bul­ga­ri, ain­si qu’un dia­dème flo­ral de dia­mants et des pen­dants d’oreilles en dia­mants et sa­phirs.

C’est l’une des dé­cou­vertes his­to­riques de 2017. Le 8 no­vembre der­nier à l’hô­tel des ventes de Pa­ris, Me Cou­tau-Bé­ga­rie dis­per­sait un en­semble de do­cu­ments pro­ve­nant de la suc­ces­sion de la dé­funte du­chesse de Sé­go­vie, veuve de l’in­fant Jaime, 2e fils du roi Al­phonse XIII et de la reine Vic­to­ria Eu­gé­nie. Par­mi les do­cu­ments pré­sen­tés, fi­gu­rait l’in­ven­taire sur vingt pages des bi­joux de la reine. Plus de 200 joyaux, avec leur at­tri­bu­tion à l’un ou l’autre des quatre en­fants sur­vi­vants de la sou­ve­raine. La part du comte de Bar­ce­lone, grand-père de l’ac­tuel roi Fe­lipe, com­prend cer­taines de pièces im­por­tantes : une perle poire de 195 grains, un dia­dème de fleurs de lys en dia­mants, une ri­vière de dia­mants, des rangs de perles, deux pen­dants d’oreilles de dia­mants et deux bra­ce­lets ju­meaux en dia­mants qui de­puis un de­mi-siècle ont tou­jours été at­tri­bués à un joaillier pa­ri­sien. L’in­ven­taire ven­du chez Cou­tau-Bé­ga­rie, ré­di­gé par les ex­perts de la pres­ti­gieuse mai­son Gü­be­lin, est for­mel : les deux bra­ce­lets ju­meaux en dia­mants de la reine ont été créés par la mai­son Bul­ga­ri. L’une des pe­tites-filles de la reine se sou­vient très bien de ces bi­joux que sa grand-mère por­tait sou­vent : « Il n’y a pas de cou­ronne en Es­pagne, même pour les rois et donc, en­core moins pour la reine. Mon grand-père, le roi Al­phonse XIII, a vou­lu of­frir à ma grand-mère, une pe­tite cou­ronne de dia­mants sur le mo­dèle de celle que por­tait sa propre grand-mère, la reine Vic­to­ria. La cou­ronne était fixée au-des­sus d’une man­tille dans la che­ve­lure de ma grand-mère, no­tam­ment lors des ou­ver­tures du Par­le­ment. Après son dé­part en exil, en 1931, elle n’a plus ja­mais uti­li­sé cette cou­ronne. Ce­la n’avait pas de sens. Lors­qu’elle sé­jour­nait chez mes pa­rents à Rome, elle consul­tait par­fois mon­sieur Bul­ga­ri, le père, sur cer­tains bi­joux qu’elle sou­hai­tait mo­di­fier. Elle lui a confié la cou­ronne, et une grande par­tie des dia­mants ont ser­vi à créer les bra­ce­lets ju­meaux que porte au­jourd’hui la reine Le­ti­zia. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.