Zao Wou-Ki, un mo­nu­ment !

Point de Vue - - Enchères -

La toile s’ap­pelle Juin-Oc­tobre, elle est si­gnée Zao Wou-Ki, et c’est un trip­tyque de 2,80 x 10 m de long ! Cet ar­tiste fran­co-chi­nois, au­jourd’hui re­con­nu comme l’un des plus im­por­tants du mar­ché mon­dial, a réa­li­sé cette oeuvre grâce à une com­mande de l’ar­chi­tecte, Pei, pour dé­co­rer un dé­ve­lop­pe­ment im­mo­bi­lier à Sin­ga­pour : Raffles Ci­ty. Zao Wou-Ki et Pei étaient fils de bonne fa­mille, leurs pères, des ban­quiers pros­pères. Après leur ren­contre à la Ga­le­rie Loeb à Pa­ris en 1952, leur ami­tié n’a ja­mais ces­sé. La car­rière de Pei ayant dé­mar­ré avant celle de son ami, l’ar­chi­tecte n’hé­site pas à lui pas­ser com­mande et à l’ai­der. En mai 1985, ils firent le tour de Raffles Ci­ty, puis pen­dant cinq mois, de juin à oc­tobre, Zao Wou-Ki s’est lan­cé avec achar­ne­ment dans cette mo­nu­men­tale en­tre­prise. Après s’être éloi­gné de ses ra­cines asia­tiques, l’ar­tiste y re­vient, ayant at­teint une ma­tu­ri­té pic­tu­rale in­con­tes­table. De 1966 à 2006, il réa­lise 20 trip­tyques. 3 sont dans des mu­sées, 7 à la Fon­da­tion Zoa Wou-Ki, il en reste 10 en mains pri­vées. Es­ti­ma­tion au­tour de 38 800 000 €. So­the­by’s, à Hong Kong, le 30 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.