At­man­tan Well­ness Re­sort en Inde À la ren­contre de soi

Point de Vue - - Sommaire - Par Ma­rie-Eudes Lau­riot Pré­vost at­man­tan.com

Fon­dé il y a deux ans par un couple d’In­diens pas­sion­nés de san­té et d’équi­libre, cet hô­tel plon­gé en pleine na­ture pro­pose une di­zaine de pro­grammes dont l’un consa­cré à l’ayur­vé­da. À suivre les yeux fer­més et pa­pilles en éveil pour un ef­fet qua­si-im­mé­diat.

Be trans­for­med », sug­gère le ca­bas vert et blanc re­mis à tous les nou­veaux ar­ri­vants à l’At­man­tan. On y met­tra un maillot de bain ou de yo­ga, le pro­gramme des ac­ti­vi­tés du jour, une gourde, un livre et une bonne dose de sé­ré­ni­té. À 200 ki­lo­mètres de Bom­bay, dans les terres, en sur­plomb d’un lac po­sé sur un gi­se­ment de cris­tal de roche, cet hô­tel fait un pari : prou­ver à ses hôtes qu’il est pos­sible, en adop­tant quelques règles simples d’hy­giène de vie, de s’al­lé­ger de ces mau­vaises ha­bi­tudes qui fi­nissent par pro­vo­quer des désa­gré­ments phy­siques. Le lieu a été ima­gi­né par Ni­khil et Shar­mi­lee Ka­pur, couple à la ville. Lui pra­tique le sport à haut ni­veau, spé­cia­liste de l’Iron­man (double tri­ath­lon), elle est une sym­pa­thique femme d’af­faires, tous deux sont adeptes de la mé­di­ta­tion et du yo­ga. Par­mi les neuf pro­grammes pro­po­sés, nous op­tons pour l’ayur­vé­da, cette ap­proche tra­di­tion­nelle in­dienne de la san­té. La cure, éta­blie sur 3, 7, 14 ou 21 jours, est dé­fi­nie à l’is­sue d’une consul­ta­tion avec un mé­de­cin spé­cia­liste pour dé­ter­mi­ner notre do­sha, l’éner­gie qui do­mine cha­cun d’entre nous. Ré­gime ali­men­taire, exer­cice phy­sique, la­vage du nez au pe­tit ma­tin, mas­sages à l’huile neutre ad­di­tion­née d’épices, séances de yo­ga per­son­na­li­sé… À table, des plats plus dé­li­cieux les uns que les autres se suc-

cèdent grâce à la chef Ishi­ka, tou­jours en quête de re­cettes sus­cep­tibles de par­ti­ci­per à cette opé­ra­tion dé­tox. Au pas­sage, on dit adieu à de vieux amis, ca­fé, al­cool, sucre raf­fi­né, pro­téines ani­males pour cer­tains. Pour mieux se ré­ga­ler de toutes sortes de lé­gumes et d’épices propres à nous re­don­ner une di­ges­tion de bé­bé. Dès le troi­sième jour, s’ins­talle une éner­gie nou­velle, les vi­sages s’éclairent, le som­meil se ré­gule… La trans­for­ma­tion est en bonne voie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.