L’ÉLUE

Ca­thia­line

Point de Vue - - Sommaire - Par Jé­rôme Car­ron Pho­tos Da­vid At­lan

À 14 ans, cette chan­teuse pa­ri­sienne dé­po­sait sa pre­mière chan­son à la Sa­cem. De­puis, elle écrit, com­pose, ar­range et réa­lise tous ses titres. Son troi­sième al­bum*, tout juste sor­ti, est né dans une rue de la ca­pi­tale…

Mes balles

Mon père m’em­me­nait à Ro­landGar­ros en­fant. Le tour­noi est de­ve­nu un ri­tuel fa­mi­lial, la bande-son d’un match sur terre bat­tue me fas­cine.

Mon al­bum

* Rue Char­lot, Live au coeur de Pa­ris, a été en­re­gis­tré dans la cour d’un hô­tel par­ti­cu­lier. Les bruits de la rue s’im­miscent dans mon uni­vers fée­rique.

Mon par­fum

Hé­lio­trope Blanc de la marque fran­çaise Ori­za L. Le­grand. Son am­biance ve­lou­tée m’évoque un sa­lon du XVIIIe siècle.

Mon vio­lon­celle

En­fant, cer­tains sons dé­clen­chaient chez moi des crises d’épi­lep­sie. Le vio­lon­celle m’a soi­gnée. Cet ins­tru­ment est de­ve­nu le centre de gra­vi­té de mes chan­sons.

Mes poèmes

Des écrits de mon grand-père pa­ter­nel. Une per­sonne im­por­tante qui m’a trans­mis son goût des mots et son amour de l’opé­ra.

Mon thé

C’est du Gen­mai­cha, un thé vert mé­lan­gé à des grains de riz. Le Ja­pon est une de mes ins­pi­ra­tions, à tel point que j’ai pré­nom­mé mon fils Mi­ho.

Mon livre

La Re­doute des contre­pè­te­ries. Un re­cueil an­cien édi­té par Brif­faut, une mai­son au­jourd’hui dis­pa­rue. Je passe ma vie à faire des jeux de mots, par­fois co­quins.

Mes pâtes

La mère de mon amou­reux est res­tau­ra­trice à La Fa­mi­glia à Pa­ris. Elle pré­pare des cap­pel­let­ti de Noël. Un dé­lice par­ta­gé.

Ma porte

J’aime pho­to­gra­phier les portes an­ciennes qui nous per­mettent en quelque sorte de fran­chir le seuil de l’his­toire de France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.