Fous d’Irène

Point de Vue - - Quelle Point De Vue -

Pour­rais-je sa­voir qui est ce comte ita­lien dont Irène Ca­hen d’An­vers se­rait tom­bée amou­reuse se­lon votre pas­sion­nant ar­ticle sur Nis­sim de Ca­mon­do (n°3669) ? Et la pro­prié­té de cam­pagne des Ca­mon­do existe-t-elle tou­jours ? (Mme de F., Pa­ris) Après dix ans d’un ma­riage mal­heu­reux et quelques an­nées de sé­pa­ra­tion, Irène Ca­hen d’An­vers, 29 ans, et le col­lec­tion­neur Moïse de Ca­mon­do, 41 ans, di­vor­cèrent. Libre, Irène se conver­tit au ca­tho­li­cisme pour épou­ser le comte Charles Ange Sam­pie­ri – un sé­dui­sant aris­to­crate ita­lien qui di­ri­geait les écu­ries des Ca­mon­do. Quant à la su­perbe vil­la Béa­trice, pro­prié­té de cam­pagne des Ca­mon­do bap­ti­sée en l’hon­neur de Béa­trice de Ca­mon­do, fille de Moïse et d’Irène, elle se trouve tou­jours à Au­mont-en-Ha­latte, dans l’Oise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.