Le marbre du fa­vo­ri d’Hen­ri III

Point de Vue - - Quelles Enchères -

Si l’on connaît Ger­main Pi­lon (vers 1537-1590) comme le créa­teur du tom­beau d’Hen­ri II à Saint-De­nis, c’est sous le règne d’Hen­ri III qu’il a réa­li­sé la plu­part de ses oeuvres. Du­rant cette pé­riode, pas moins de quinze mo­nu­ments fu­né­raires lui furent com­man­dés, dont le Mau­so­lée des mi­gnons, tous les trois bru­ta­le­ment dis­pa­rus (le roi les ap­pe­lait « ma Trouppe »). Le mo­narque in­con­so­lable avait com­man­di­té ces somp­tueux tom­beaux or­nés de priants. Car de­puis 1550, la no­blesse pré­fé­rait les orants aux gi­sants. Cette tête en marbre semble ap­par­te­nir à ce­lui de Jacques de Lé­vis de Cay­lus (1554-1578) ré­pu­té être le plus beau des fa­vo­ris. Plus jeune, Louis de Mau­gi­ron avait per­du un oeil, et le troi­sième, Paul Stuart de Caus­sade de Saint-Mé­grin, ne cor­res­pond pas au mo­dèle. Le peuple pa­ri­sien dé­trui­sit ces mer­veilles à la suite de l’as­sas­si­nat du duc de Guise. Entre 800 000 et 1 500 000 €. Pierre Ber­gé, à Drouot, à Pa­ris, le 10 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.