Le guide

Point de Vue - - Sommaire -

Voyage au bout de la nuit 1)

Au­teur d’un re­mar­quable tra­vail de re­cons­ti­tu­tion mu­si­cale, le chef d’or­chestre Sé­bas­tien Dau­cé a eu l’oc­ca­sion de pré­sen­ter le fruit de ses re­cherches sous forme d’un spec­tacle mê­lant bal­let et opé­ra et ins­pi­ré du fa­meux Bal­let royal de la nuit, dan­sé sept soi­rées de suite par le jeune Louis XIV en 1653. Har­mo­nia Mun­di pro­pose au­jourd’hui un livre-disque pré­sen­tant toute la ge­nèse du pro­jet, le li­vret de l’oeuvre, deux CD et une ma­gni­fique cap­ta­tion qui donne la pleine me­sure de ce bal­let dé­cou­pé en quatre soi­rées de veillées où s’animent d’abord le peuple de Pa­ris, puis le monde du di­ver­tis­se­ment et des plai­sirs, ce­lui des créa­tures ma­lé­fiques et en­fin ce­lui des songes juste avant le ré­veil du spec­ta­teur. Mu­si­ciens, chan­teurs, dan­seurs et même acro­bates font ain­si re­naître, avec pas­sion et exi­gence, l’uni­vers oni­rique in­fi­ni­ment riche d’un Roi-So­leil en de­ve­nir. P. S. --Bal­let royal de la nuit, Sé­bas­tien Dau­cé et l’En­semble Cor­res­pon­dances, 3 CD et 1 DVD, Har­mo­nia Mun­di.

Dis­co­thèque idéale 2)

Pro­duc­teur ins­pi­ré, Fran­cis Drey­fus avait créé son propre la­bel en don­nant leur chance à des ar­tistes de tout bord, même s’il ado­rait le jazz par-des­sus tout. Huit ans après sa dis­pa­ri­tion, la col­lec­tion Jazz Re­fe­rence, qu’il avait lan­cée au dé­but du nou­veau mil­lé­naire, se re­fait une beau­té. De Char­lie Par­ker à Stan Getz en pas­sant par Billie Ho­li­day ou Nat King Cole, les amou­reux du clas­sique amé­ri­cain pour­ront re­trou­ver ces tré­sors réunis­sant le meilleur du meilleur, en CD ou en vi­nyle. --F. del V. Col­lec­tion Jazz Re­fe­rence, Drey­fuss Jazz, BMG.

Quar­tier la­tin 3)

En un film, Al­fon­so Cuarón a dé­fi­ni­ti­ve­ment tran­ché le dé­bat por­tant sur la lé­gi­ti­mi­té des pla­te­formes telle Net­flix. Sa fresque en noir et blanc aux ac­cents au­to­bio­gra­phiques – Lion d’or cet été à la Mos­tra de Ve­nise – mé­rite d’être vue, quel qu’en soit le sup­port. En nous plon­geant dans le quo­ti­dien d’une fa­mille de la classe moyenne du quar­tier de Ro­ma à Mexi­co dans les an­nées 1970, le ci­néaste dé­peint une gé­né­ra­tion bous­cu­lée par les sou­bre­sauts de l’his­toire, dis­sèque les strates de la so­cié­té en fo­ca­li­sant son ré­cit sur Cleo, la do­mes­tique de la mai­son (Ya­lit­za Apa­ri­cio, ici avec Da­nie­la De­me­sa), et scrute les moeurs d’un monde d’hommes. L’am­pleur du ta­bleau se ré­vèle peu à peu, en un vaste mou­ve­ment pa­no­ra­mique fait de sé­quences tan­tôt spec­ta­cu­laires, tan­tôt bou­le­ver­santes. La mise en scène im­pla­cable prend alors le goût voi­lé des sou­ve­nirs d’en­fance… En 2019, le che­min des Os­cars pour­rait bien pas­ser par Ro­ma. --E. C. Ro­ma, d’Al­fon­so Cua­ron, sur Net­flix.

Ego por­trait 4)

Voi­ci une ex­po­si­tion dans la­quelle vous joue­rez un rôle es­sen­tiel ! En ef­fet, pour la 9e édi­tion de son Fes­ti­val du Mer­veilleux, le mu­sée des Arts fo­rains pro­pose aux vi­si­teurs d’en­trer dans le dé­cor… en

se fai­sant pho­to­gra­phier au mi­lieu de ta­bleaux fée­riques re­créant d’im­mor­telles say­nètes. Par­cou­rez l’Inde à dos d’élé­phant, faites-vous ti­rer le por­trait dans l’uni­vers d’Alice au Pays des Mer­veilles ou lors du car­na­val de Ve­nise. Et pour par­faire le mo­ment, le vi­si­teur pour­ra éga­le­ment as­sis­ter aux spec­tacles as­su­rés par des ar­tistes et com­pa­gnies ani­mant ce mu­sée ou­vert trop ra­re­ment. À vous de jouer ! --E. C. En­trez dans le dé­cor, 9e Fes­ti­val du Mer­veilleux, jus­qu’au 6 jan­vier au mu­sée des Arts fo­rains, 53, ave­nue des Ter­roirs de France, 75012 Pa­ris. arts-fo­rains.com

5) Pré­cieuses fra­grances

Re­cons­ti­tué en 1996 et conser­vé à l’Os­mo­thèque de Ver­sailles, le Par­fum Royal fai­sait fu­reur dans la Rome an­tique. C’est le plus an­cien élixir oc­ci­den­tal. De l’usage re­li­gieux qu’en fai­saient dé­jà les Égyp­tiens aux in­no­va­tions tech­no­lo­giques de la mai­son Car­tier, So­phie Jo­vil­lard re­trace la longue et pas­sion­nante his­toire du par­fum qui croise celle des puis­sants de ce monde. Ain­si Ca­the­rine de Mé­di­cis im­por­ta-t-elle d’Ita­lie la mode des gants par­fu­més, Louis XIV col­lec­tion­nait-il les oran­gers et Na­po­léon consom­mait-il plus de qua­rante litres d’eau de Co­logne par mois. En 1853, Pier­reF­ran­çois-Pas­cal Guer­lain crée pour l’im­pé­ra­trice Eu­gé­nie l’Eau de Co­logne Im­pé­riale et son fla­con or­né d’abeilles do­rées, sym­boles de l’Em­pire. La par­fu­me­rie mo­derne est née, dont Cha­nel et Dior vont aus­si écrire cer­taines des plus belles pages. --I. P. Les tré­sors de la par­fu­me­rie fran­çaise, jeudi 27 dé­cembre à 20 h 50, sur France 5.

6) Classe de consciences

La ci­né­ma­to­gra­phie in­dienne ne se ré­sume pas aux fresques dan­santes bol­ly­woo­diennes. En té­moigne cette poi­gnante his­toire d’amour in­ter­dite. Ash­win, jeune homme is­su d’une fa­mille ai­sée, a ten­té l’aven­ture amé­ri­caine avant de re­ve­nir s’ins­tal­ler en Inde. Son ap­par­te­ment de verre et d’inox offre une vue spec­ta­cu­laire sur toute la ville, dont il pro­fite sans per­sonne. Seule la dis­crète Rat­na (Tillo­ta­ma Shome), sa do­mes­tique, prend soin de lui. Jus­qu’à ce qu’un dé­li­cieux trouble s’ins­talle entre eux. Cette très belle fable de Ro­he­na Ge­ra éclôt dans le vaste champ de l’ul­tra mo­derne so­li­tude de nos grandes villes. Mais si le dé­co­rum a per­du toute al­lure pit­to­resque, de­meure le thème du cloi­son­ne­ment des classes. L’amour se­ra-t-il plus fort que les pe­santes tra­di­tions ? --E. C. Mon­sieur, de Ro­he­na Ge­ra.

7) Bal­let ma­gique

Casse-Noi­sette, voi­là un pro­gramme par­fait pour les fêtes. D’au­tant plus que le bal­let de l’Opé­ra na­tio­nal d’Ukraine est l’un des plus raf­fi­nés qui soit. À Kiev, on y danse l’école russe mâ­ti­née d’une grande sen­si­bi­li­té. De nom­breux ta­lents ukrai­niens font en­suite car­rière dans les troupes du Bol­choï ou du Ma­riins­ky... Ici, on ver­ra un Casse-Noi­sette des plus tra­di­tion­nels, avec sa­pin de Noël, ba­taille de rats et de sol­dats, danse des flo­cons, fée Dra­gée et grands pas de deux.... Avec élé­gance et mu­si­ca­li­té. --A. D. Casse-Noi­sette, jus­qu’au 6 jan­vier au Théâtre des ChampsÉ­ly­sées. thea­tre­champ­se­ly­sees.fr

1 2 3 5

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.