KILLING EVE

La sho­wrun­neuse Phoebe Wal­ler-Bridge (Flea­bag, Cra­shing) pré­texte une sé­rie d’es­pion­nage pour bros­ser le por­trait en mi­roir de deux femmes qui se cherchent, entre fas­ci­na­tion et ré­pul­sion. Dans le mille.

Première - - SÉRIES - JO­NA­THAN BLANCHET

C’était il y a seule­ment deux ans. Phoebe Wal­ler-Bridge ap­pa­rais­sait pour de bon sur les ra­dars des sé­rie­philes avec Flea­bag. Celle que l’on avait dé­cou­verte à l’écran dans la deuxième sai­son de Broad­church se met­tait en scène dans cette dra­mé­die grin­çante, où son per­son­nage pra­ti­quait l’au­to-sa­bo­tage de ma­nière dé­con­cer­tante et avec une cer­taine ha­bi­le­té. Six mois plus tôt était dif­fu­sée Cra­shing, mi­ni­sé­rie dont elle est aus­si à l’ori­gine. Et c’est sans coup fé­rir, en at­ten­dant la deuxième sai­son de Flea­bag et après un pas­sage dis­cret par la ga­laxie Star Wars et son spin-off So­lo (l’équi­pière droïde de Lan­do Cal­ris­sian, c’était elle), qu’elle fait son come-back avec une nou­velle botte se­crète ré­pon­dant au nom de Killing Eve. Adap­ta­tion en huit épi­sodes d’une suite de romans de Luke Jen­nings (Co­de­name Villa­nelle) dans le pur style es­pion­nage, la sé­rie suit Eve Po­las­tri, agent du MI5, qui ronge son frein en at­ten­dant la mis­sion qui la sor­ti­ra de sa rou­tine ain­si qu’une tueuse à gages qui sème les corps sur son pas­sage avec une in­ven­ti­vi­té à toute épreuve... et qui va de­ve­nir le pro­blème de la pre­mière.

IM­PRÉ­VI­SIBLE. Res­pec­tant les codes du thril­ler dans une in­trigue très bien ser­vie en twists, la sho­wrun­neuse trouve, avant tout, ma­tière à s’ex­pri­mer dans ses per­son­nages fé­mi­nins, pas­sion­nants de com­plexi­té et par­fai­te­ment cas­tés. Eve, c’est San­dra Oh, sor­tie de Grey’s Ana­to­my et dont l’en­trée en scène vaut par­faite tran­si­tion entre la sé­rie mé­di­cale et sa nou­velle vie à l’écran. Le titre, trom­peur, fait d’Eve le su­jet cen­tral de la sé­rie. Elle par­tage pour­tant l’écran (et l’in­té­rêt du spec­ta­teur) à éga­li­té avec celle qui de­vien­dra sa meilleure en­ne­mie, in­car­née par la Bri­tan­nique Jo­die Co­mer (Thir­teen). L’une ne va pas sans l’autre, mais c’est cette der­nière la vraie révélation du show (in­jus­te­ment ou­bliée par les Em­my Awards cette an­née). Quand son ex­pres­sion froide et sa moue bou­deuse laissent brus­que­ment la place à un ca­ta­logue de mi­miques azi­mu­tées, c’est bien elle qui dé­fi­nit le mieux la sé­rie. À son image, elle ne ces­se­ra ja­mais d’être im­pré­vi­sible. Phoebe Wal­ler-Bridge va construire Killing Eve sur le socle for­mé par ce duo qui se cherche, se trouve... Cha­cune en ap­prend plus sur son al­ter ego et sur elle-même dans la confron­ta­tion. La fas­ci­na­tion qu’elles exercent l’une sur l’autre conduit à une ver­ti­gi­neuse in­ver­sion des rap­ports de force, qui me­nace à tout mo­ment de faire bas­cu­ler l’équi­libre du ré­cit.

PRÉ­CI­SION CHI­RUR­GI­CALE. L’une des plus re­mar­quables scènes de la sé­rie (et il y en a beau­coup) op­pose les deux femmes dans un face-à-face im­pro­bable, dé­jà an­tho­lo­gique. « Peut-on ti­rer une chose au clair avant d’al­ler plus loin ? Est-ce que tu portes un pull-chemise deux-en-un ou deux vê­te­ments sé­pa­rés ? » lance sou­dai­ne­ment l’une sous la me­nace de l’autre. C’est dans l’écla­te­ment des conven­tions, à l’oeuvre dans un genre ha­bi­tuel­le­ment très mas­cu­lin, et les saillies pleines de cy­nisme, que l’on achève de re­trou­ver l’au­teure de Flea­bag. La sé­quence concentre tout l’ADN d’une sé­rie où les per­son­nages existent plei­ne­ment en se fou­tant pas mal de sor­tir du cadre. La ca­rac­té­ri­sa­tion est ma­ligne, les dia­logues – dont même les plus ano­dins prennent tout leur sens lors­qu’on re­voit l’en­semble des épi­sodes – sont d’une pré­ci­sion chi­rur­gi­cale. À l’écri­ture, comme à la réa­li­sa­tion, on évite tout ef­fet su­per­flu. Ou presque. En ap­pro­chant du dé­noue­ment, on se dit que Killing Eve au­rait pu s’évi­ter une ul­time pé­ri­pé­tie alors qu’une sai­son 2 (of­fi­cia­li­sée avant même le lan­ce­ment de la pre­mière sur BBC Ame­ri­ca) est en pré­pa­ra­tion. La pi­rouette est osée. La sé­rie va en­core une fois là où on ne l’at­tend pas.

RE­GAR­DEZ SI VOUS AVEZ AI­MÉ Flea­bag (2016), Han­ni­bal (2013), Lu­ther (2010)

Pays USA • Créée par Phoebe Wal­ler-Bridge • Avec San­dra Oh, Jo­die Co­mer, Fio­na Shaw... • Nombre d’épi­sodes vus 8 • Sur Ca­nal+

Jo­die Co­mer et San­dra Oh

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.