LE VENT TOURNE de Bet­ti­na Ober­li

Première - - FILMO COMMENTÉE -

Un long mé­trage suisse où elle in­carne une jeune pay­sanne éle­vant avec son ma­ri ses bêtes dans le res­pect de la na­ture. Pro­gres­si­ve­ment, au contact d’un nou­vel homme, elle voit ses vel­léi­tés éco­los et son couple se désa­gré­ger. « C’était dur de re­trou­ver le dé­sir de se pro­je­ter dans autre chose après une ex­pé­rience comme La Dou­leur. Mais le scé­na­rio de Bet­ti­na Ober­li m’a sé­duite car il al­lait me per­mettre de re­ve­nir à quelque chose de plus terre à terre et de re­trou­ver un peu de la ga­mine que j’étais. J’ai ado­ré cet ap­pren­tis­sage de pay­sanne pen­dant dix jours dans une ferme en Suisse. Ap­prendre à faire du fro­mage. Ai­der les vaches à mettre bas. C’est for­cé­ment ins­pi­rant de pas­ser du temps avec ces gens ro­bustes, pas­sion­nés et to­ta­le­ment an­crés dans la vie. Et puis, sur le pla­teau, j’ai pris énor­mé­ment de plai­sir à tra­vailler avec Pierre [De­la­don­champs]. Ce film est la der­nière pièce en date de mon par­cours. Et quand je me re­tourne, j’y vois un che­min de be­so­gneuse. On ne doit ja­mais ou­blier qu’avant de choi­sir, il faut qu’on vous choi­sisse. Il faut tra­vailler, même quand les pro­po­si­tions se font rares. »

2018

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.