2009

Première - - TOP -

d’As­ghar

As­ghar Fa­rha­di offre à Gol­shif­teh le rôle en or d’une jeune femme ron­gée par le men­songe et la culpa­bi­li­té. Un su­perbe chant du cygne pour celle qui quit­te­ra l’Iran dans la fou­lée.

« Suite à j’ai été for­cée de res­ter sur le ter­ri­toire ira­nien en su­bis­sant des in­ter­ro­ga­toires à ré­pé­ti­tion. Ça a du­ré sept mois. Vers la fin de cette pé­riode, j’ai en­ta­mé le tour­nage d’À

Au­tant dire que je me trou­vais dans une si­tua­tion de stress maxi­mal. Ma pré­sence fai­sait en plus pe­ser une me­nace réelle : des gens au­raient pu dé­bar­quer et em­por­ter les ca­mé­ras à tout mo­ment. L’iro­nie est que ce­la a ser­vi le film qui baigne dans une am­biance pa­ra­noïaque. As­ghar Fa­rha­di, qui est ma­lin, l’a bien com­pris. Il m’a iso­lée du reste de l’équipe pour nour­rir l’an­ta­go­nisme entre mon per­son­nage et les autres. Il lais­sait no­tam­ment en­tendre que le chef opé­ra­teur, que je connais­sais bien, me pri­vi­lé­giait ! Je ne lui en veux pas, il est prêt à tout pour réus­sir ses films et

est for­mi­dable. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.