For­ti­fiante ma­ca

Très en vogue en rai­son de ses ver­tus sur la li­bi­do, cette plante est sur­tout uti­li­sée comme un to­ni­fiant naturel par les In­diens des Andes qui la ré­coltent.

Psychologies - - LA UNE -

D’OÙ VIENT- ELLE ?

De la fa­mille des cru­ci­fères, Le­pi­dium

meye­nii pousse à plus de quatre mille mètres d’al­ti­tude, sur les terres arides et rouges des hauts pla­teaux des Andes (Pé­rou, Bo­li­vie). Cette plante ma­raî­chère, qui res­semble à un na­vet fri­pé, est très nour­ris­sante. Elle fait par­tie de l’ali­men­ta­tion quo­ti­dienne des In­diens de­puis bien avant les In­cas. Fraîche, elle se consomme comme une pomme de terre ; sé­chée, elle est ré­duite en poudre et entre dans la pré­pa­ra­tion de ga­lettes et de gruaux.

POUR QUI ?

Les en­fants fa­ti­gués, les spor­tifs, afin d’aug­men­ter leurs per­for­mances, les adultes vers la cin­quan­taine (an­dro­pause et mé­no­pause). Pour ai­gui­ser les pa­pilles et com­plé­ter l’ali­men­ta­tion de la per­sonne âgée dé­nu­trie.

QUE CONTIENT- ELLE ?

Cul­ti­vée pour sa très grande va­leur nu­tri­tion­nelle, la ma­ca est riche en pro­téines, acides ami­nés, mi­né­raux ( po­tas­sium, cal­cium, ma­gné­sium, cuivre, sé­lé­nium), vi­ta­mines ( B1, B2, B12, C et E). Elle contient aus­si des ta­nins, des sa­po­nines, des al­ca­loïdes et des an­ti­oxy­dants comme les glu­co­si­no­lates, très cou­rants chez les cru­ci­fères ( bro­co­li, kale), qui lui per­mettent de se dé­fendre des in­sectes ra­va­geurs.

QUELS SONT SES BIEN­FAITS ?

La mé­de­cine tra­di­tion­nelle pé­ru­vienne uti­lise la ma­ca comme for­ti­fiant naturel en cas d’ané­mie, pour ac­croître la fer­ti­li­té, at­té­nuer les troubles mens­truels, les symp­tômes de la mé­no­pause, les pro­blèmes ar­ti­cu­laires, la dé­pres­sion… Mais son suc­cès au-de­là des Andes pro­vient d’études ayant dé­mon­tré – de fa­çon dis­cu­table – ses ver­tus aphro­di­siaques. Les ef­fets sur l’ac­ti­vi­té sexuelle ré­sul­te­raient plu­tôt de l’ac­tion to­nique sur l’or­ga­nisme de cette plante adap­to­gène, aus­si ap­pe­lée « gin­seng des Andes ». Elle aug­mente ain­si la ré­sis­tance au stress phy­sique et psy­chique.

CONTRE- INDICATIONS ?

À évi­ter en cas de can­cers hor­mo­no­dé­pen­dants (sein, uté­rus, ovaires), la ma­ca pour­rait mi­mer les ef­fets des oes­tro­gènes.

SOUS QUELLE FORME ?

La ma­ca se sau­poudre sur des cé­réales, un yaourt ou une sa­lade. Elle se di­lue aus­si dans du lait d’amande : une cuille­rée à ca­fé avant chaque re­pas, en cure de deux à trois se­maines1. Elle existe aus­si sous forme de gé­lules2 ou d’ex­trait stan­dar­di­sé3, à rai­son d’un à deux com­pri­més par jour avant les re­pas. 1. Ma­ca en poudre, Guaya­pi. 2. Ma­ca bio, Fleu­rance na­ture. 3. Ma­ca Vi­tal, Vit’All+.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.