Mes en­fants vont mal à cause de moi. Que puis-je faire ?

Psychologies - - VOS QUESTIONS À CLAUDE HALMOS -

J’ai 47 ans et trois filles de 21, 15 et 12 ans. Elles sont is­sues de deux unions dif­fé­rentes aux­quelles j’ai, chaque fois, mis fin. Et je vis une troi­sième rup­ture. Mes filles vont mal et je suis sûre que c’est à cause de ces sé­pa­ra­tions. Ai­dez-moi. Ma­rielle, Poi­tiers Vous me dites, Ma­rielle, que vos filles, au­jourd’hui, « vous manquent de res­pect et de­viennent, aux yeux des autres pa­rents, de mau­vaises fré­quen­ta­tions ». La si­tua­tion est donc in­quié­tante.

Or, à quoi l’at­tri­buez-vous ? À un manque de confiance en elles dont elles souf­fri­raient et qui se­rait dû au « contexte né­ga­tif » que vous pen­sez « leur avoir fait su­bir ». Je ne connais pas vos filles, Ma­rielle, mais je pense que vous êtes aveu­glée par votre culpa­bi­li­té. Une culpa­bi­li­té d’au­tant plus grande que vous au­riez vou­lu qu’elles se construisent dans « une joie et une har­mo­nie » que vous-même, en­fant, n’avez pas connues. Vous avez vé­cu, dites-vous, trois re­la­tions dif­fi­ciles et sem­blables : al­cool, in­to­lé­rance, vio­lence ver­bale. Et vous vous de­man­dez pour­quoi. Vous avez rai­son. Et vous avez rai­son aus­si de pen­ser que l’am­biance dans la­quelle vos filles ont gran­di n’était pas l’idéal pour se construire (voir un homme man­quer de res­pect à sa mère n’in­cite pas à la res­pec­ter). Mais ce que vous ou­bliez, c’est qu’elles ont tou­jours eu, mal­gré ce cli­mat pro­blé­ma­tique, un point d’ap­pui que beau­coup d’autres, en pa­reilles cir­cons­tances, n’ont pas : votre amour et le sou­ci que, même en dif­fi­cul­té, vous avez tou­jours eu d’elles.

Elles au­raient donc pu, je pense, « s’en sor­tir » beau­coup mieux. Mais elles ont pro­ba­ble­ment bu­té sur votre culpa­bi­li­té. Les pen­sant mal­heu­reuses à cause de vous, vous n’avez sans doute pas osé leur mettre les li­mites dont elles au­raient eu be­soin. Et vous vous êtes sans doute sen­tie res­pon­sable, à leur place, de leurs trans­gres­sions. Il faut donc re­dres­ser la barre. Et pour y par­ve­nir, réus­sir ( grâce à un tra­vail) à tordre le cou à cette culpa­bi­li­té qui brouille vos re­pères édu­ca­tifs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.