GRAND ÉCRAN

Les Bonnes Ma­nières

Psychologies - - SOMMAIRE -

1. Un conte mo­derne

Les prix re­cueillis dans les fes­ti­vals du monde en­tier té­moignent de l’uni­ver­sa­li­té de ce film bré­si­lien, qui se dé­roule dans un São Pao­lo contem­po­rain, co­lo­ré et sty­li­sé. Tout com­mence par la ren­contre entre Ana, la riche hé­ri­tière des beaux quar­tiers, et Cla­ra, l’in­fir­mière de la ban­lieue po­pu­laire. Entre elles deux, le rap­port de classes s’ef­face pro­gres­si­ve­ment pour lais­ser place à une at­ti­rance qui s’épa­nouit, tan­dis que la gros­sesse d’Ana se teinte d’an­goisses et de mys­tère. Jus­qu’au bas­cu­le­ment dans le fan­tas­tique, au mo­ment de son spec­ta­cu­laire ac­cou­che­ment.

2. Le mé­lange des formes

Avec la nais­sance du bé­bé, qui est un loup­ga­rou ( plus mi­gnon qu’ef­frayant), la forme du film de­vient plus libre. Une el­lipse nous pro­pulse sept ans plus tard, à un mo­ment où le ré­cit d’ap­pren­tis­sage ( l’école, la mère, les co­pains) se teinte de gra­vi­té à me­sure que le pe­tit gar­çon prend conscience de sa mons­truo­si­té. On com­prend alors que le film se dé­ploie sur plus de deux heures pour se ré­in­ven­ter : ro­man fa­mi­lial, fan­tas­tique, thril­ler et même film mu­si­cal. Avec gour­man­dise, les au­teurs di­ver­si­fient les re­gistres pour dé­ve­lop­per leur ré­flexion sur la dif­fé­rence.

3. Deux vi­sages de la ma­ter­ni­té

La force de ce film est d’in­vi­ter à se po­ser des ques­tions à tra­vers une his­toire cap­ti­vante, dont les deux par­ties se ré­pondent. Qui est la vraie mère : celle qui donne la vie ou celle qui élève l’en­fant ? Et comment in­cul­quer à sa pro­gé­ni­ture « les bonnes ma­nières » tout en le lais­sant faire la dé­cou­verte de sa vé­ri­table na­ture ? Jus­qu’à la der­nière scène, illus­trant de ma­nière poi­gnante la force de l’amour d’une mère, on reste sous le charme d’un conte aus­si beau qu’in­no­vant qui nous ren­voie à notre propre en­fance, quand on ap­pre­nait la vie par le biais de l’ima­gi­naire. Avec Isa­bél Zuaa, Mar­jo­rie Es­tia­no, Mi­guel Lo­bo. En salles de­puis le 21 mars. Prix de la cri­tique et du ju­ry au fes­ti­val de Gé­rard­mer, fé­vrier 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.