RE­CONS­TRUC­TION

Ils sont re­ve­nus du co­ma

Psychologies - - SOMMAIRE - Pro­pos re­cueillis par Va­lé­rie Pé­ron­net Pho­tos Ma­rie Pla­neille

C’était une idée simple : faire ra­con­ter à des re­ve­nants du co­ma leur sé­jour « là- bas ». Ce qu’ils ont tra­ver­sé, ce qu’ils ont rap­por­té, et comment ça les a trans­for­més. Ils ont ac­cep­té, tous les trois : Isa­belle, qu’une tu­meur au cer­veau bé­nigne mais ré­ci­di­vante a me­née sur la table d’opé­ra­tion et qu’un ac­ci­dent de ré­veil a sus­pen­due entre la vie et la mort pen­dant une se­maine ; Lau­rence, qui s’est « ab­sen­tée » presque quatre mois à la suite d’un ac­ci­dent de ski ; et Mat­thieu, vic­time d’une at­taque cé­ré­brale qui l’a plon­gé dans le co­ma pen­dant dix jours. Tous les trois sont re­ve­nus à la vie « nor­male » de­puis plu­sieurs an­nées, et, à quelques ci­ca­trices près, n’ont gar­dé au­cune sé­quelle vi­sible de leur aven­ture. J’ima­gi­nais une sorte de ré­cit de voyage en pays in­con­nu, un peu exo­tique, éso­té­rique. Des sou­ve­nirs ta­mi­sés par le temps, res­ca­pés d’une pé­riode tra­gique et dou­lou­reuse met­tant leur corps à rude épreuve, mais qui les a aus­si trans­por­tés dans un « ailleurs ». Un « lieu » qui in­ter­roge et fas­cine, dont la science ne sait en­core qua­si­ment rien ex­pli­quer.

C’est tou­jours une er­reur d’ima­gi­ner les voyages qu’on n’a pas faits. De pen­ser que, comme dans les films, un jour on se ré­veille du co­ma et on re­prend le cours de son exis­tence là où on l’avait lais­sé avant de par­tir. Sans sa­voir, ni me­su­rer, ni com­prendre l’in­fi­nie dou­leur et le tra­vail co­los­sal qu’il faut à ceux qui en re­viennent pour mettre de l’ordre dans les dé­combres de leur vie, ou plu­tôt de leurs vies, celle d’avant, celle de pen­dant et celle d’après. Isa­belle, Lau­rence et Mat­thieu nous en livrent quelques éclats, qu’ils ont pa­tiem­ment es­sayé de trier et de re­col­ler pour y trou­ver du sens, com­prendre d’où ils (re) viennent, et s’adap­ter à cette vie « nor­male » qu’ils ont dû ré­ap­prendre à af­fron­ter, point par point. Isa­belle a presque tout ou­blié, avec sou­la­ge­ment. Lau­rence a ras­sem­blé ses sou­ve­nirs, dans les­quels elle a trou­vé une somme de connais­sances pré­cieuses et uni­ver­selles sur la­quelle elle s’ap­puie dé­sor­mais. Mat­thieu a soi­gneu­se­ment consi­gné tous les siens, en vrac, avant de s’at­ta­quer à un mons­trueux chan­tier de re­mise en ordre. Cha­cun de leurs ré­cits est sin­gu­lier. Il est ce qu’ils en ont fait, de­puis leur re­tour. Frag­ments.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.