IMAGE DE MARQUE

Der­rière le masque, l’éclat

Psychologies - - SOM­MAIRE -

Au coeur de ce soin : de la tech­no­lo­gie et des paillettes. Avec Fee­li­gold, le cou­rant passe tout en dou­ceur. Pour plus d’ef­fi­ca­ci­té. Après hu­mi­di­fi­ca­tion de la peau à l’aide d’une brume flo­rale à la menthe, le masque se pose comme un patch sur le vi­sage. Quatre for­mats sont dis­po­nibles : en full mask (sur tout le vi­sage), au­tour des yeux comme un loup, sur la ride du lion comme un pa­pillon, ou en­core en forme de gouttes sur des zones ci­blées. Le pre­mier ef­fet est vi­suel : le patch semble par­se­mé de pierres pré­cieuses et de paillettes, à la fa­çon des masques vé­ni­tiens. Plu­tôt que de se ca­cher dans la salle de bains pour l’ap­pli­quer, on au­rait presque en­vie de pu­blier un sel­fie sur les ré­seaux so­ciaux ! Pen­dant les trente mi­nutes de pause, pas de pi­co­te­ments ni d’im­pa­tience à le rin­cer. Une fois le temps écou­lé, la fine pel­li­cule s’ôte comme une se­conde peau, le teint af­fiche le ro­sé d’une marche au grand air. Sous une ap­pa­rente sim­pli­ci­té, ces patchs dis­si­mulent une haute tech­no­lo­gie. « Au contact de la peau, un mi­cro­cou­rant passe et sti­mule l’ac­ti­vi­té vas­cu­laire », ex­plique Christophe Bian­chi, pré­sident et fon­da­teur de Fee­li­gold. Cet an­cien in­gé­nieur en élec­tro­nique a mis au point une tech­nique qui amé­liore la pé­né­tra­tion des actifs et, à terme, re­lance un pro­ces­sus na­tu­rel de ré­gé­né­ra­tion de la peau, en sti­mu­lant la pro­duc­tion des fi­bro­blastes syn­thé­ti­sant le col­la­gène et l’élas­tine.

Le pro­cé­dé de l’élec­tro­sti­mu­la­tion, qui date des an­nées 1960, a dû être re­tra­vaillé afin d’être le plus ef­fi­cace et le plus sûr pos­sible, et ce même pour les peaux sen­sibles. La marque pro­pose aus­si toute une gamme de soins vi­sage et corps très ci­blés, dont l’ef­fi­ca­ci­té est po­ten­tia­li­sée par des tech­niques de sti­mu­la­tion com­bi­nant cette fois mi­cro­cou­rant et lu­mi­no­thé­ra­pie. Avec cette idée chère à son fon­da­teur : « Rendre ces ri­tuels beau­té ef­fi­caces mais sans faire l’im­passe sur la na­tu­ra­li­té et le plai­sir à les uti­li­ser. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.