Les se­crets d’un ap­pren­tis­sage réus­si

Rebondir - - ACTUALITÉS -

Qu’at­tendent les TPE et PME des can­di­dats ? Com­ment mettre toutes les chances de votre cô­té pour réus­sir votre ap­pren­tis­sage ? La CGPME Pa­ris Île-de-France a vou­lu ré­pondre à ces ques­tions, en me­nant une en­quête au­près de plus de 2 000 ap­pren­tis et près de 750 en­tre­pre­neurs et di­ri­geants de PME-PMI de 10 sec­teurs d’ac­ti­vi­tés dif­fé­rents.

L’ap­pren­tis­sage est de plus en plus po­pu­laire du CAP au Mas­ter. Pour 73 % des jeunes, il dé­bouche sur un em­ploi. Pour­tant, le nombre de contrats est en baisse. Certes, ce sys­tème pâ­tit du ra­len­tis­se­ment gé­né­ral de l’em­ploi en France, mais ce n’est pas la seule rai­son. En ef­fet, près de 20% des contrats sont rom­pus avant leur terme1. Quelques conseils afin d’évi­ter ce type de rup­ture.

Tout au long du contrat, la re­la­tion avec le tu­teur est une des clés de réus­site. 67 % des ap­pren­tis sou­lignent que la bonne for­ma­tion du tu­teur a été es­sen­tielle. L’ap­pren­ti a tout in­té­rêt à veiller à la qua­li­té de cette re­la­tion. Plus gé­né­ra­le­ment, la proxi­mi­té avec l’équipe est forte en TPE et PME. La ca­pa­ci­té à se faire connaître et ap­pré­cier de cha­cun pour ses com­pé­tences se­ra donc es­sen­tielle. 80 % des di­ri­geants de TPE et PME pensent que la “pos­ture pro­fes­sion­nelle” de l’ap­pren­ti est ca­pi­tale. Es­prit d’ini­tia­tive, adap­ta­tion aux consignes et aux ho­raires de tra­vail se­ront par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­ciés. Au contraire, re­tards, conver­sa­tions pri­vées sur son temps de tra­vail, op­po­si­tion constante aux de­mandes… pré­ci­pi­te­ront la rup­ture.

ÉVO­LUER DANS L’EN­TRE­PRISE

L’em­ployeur n’ex­prime pas tou­jours clai­re­ment sa pen­sée sur ce qu’il en­tend par at­ti­tude pro­fes­sion­nelle. En cas d’in­com­pré­hen­sion, le dia­logue avec le tu­teur ou son res­pon­sable en centre de for­ma­tion est une ma­nière d’évi­ter l’af­fron­te­ment et d’ajus­ter son com­por­te­ment. Être at­ten­tif à ce der­nier point au­gure une meilleure ex­pé­rience pour l’ap­pren­ti. Le di­ri­geant se­ra plus en­clin à lui faire confiance. Se­lon notre en­quête, l’ap­pren­ti qui réus­sit est ce­lui dont les tâches et les res­pon­sa­bi­li­tés évo­luent dans l’en­tre­prise. Les TPE et PME offrent ce type de mo­bi­li­té. Être fiable, res­pec­tueux, com­pé­tent et ne pas hé­si­ter à de­man­der une mise à ni­veau en cas de be­soin sont les qua­li­tés at­ten­dues et au­tant d’atouts pour pas­ser de l’ap­pren­tis­sage à un em­ploi du­rable.

“Bref thé­ma­tique”

Par Ab­del­lah Mez­ziouane, se­cré­taire gé­né­ral de la CGPME Île-de-France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.