Osez !

Rebondir - - N° 217 - Laurent Mi­naud, di­rec­teur de la pu­bli­ca­tion.

On a tous en­ten­du ou lu au moins une fois cette ci­ta­tion de Sé­nèque, “Cen’est pas parce que les choses sont dif­fi­ciles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’ osons pas que tout de­vient dif­fi­cile”. Si je vous écris ce­la au­jourd’hui, ce n’est pas pour faire l’apo­lo­gie de l’op­ti­misme ou de la prise de risque. Non ! Je viens juste faire l’écho de ce que nous disent les de­man­deurs d’em­ploi dans notre der­nier son­dage sur le choix de l’en­tre­pre­neu­riat. Car si une per­sonne sur deux consi­dère qu’en­tre­prendre en France reste dif­fi­cile, 64 % s’es­timent en ca­pa­ci­té de le faire et 38 % en­vi­sagent très sé­rieu­se­ment cette so­lu­tion. Pour trou­ver un em­ploi bien sûr, mais peut-être ont-ils com­pris que l’au­dace est l’une des clés de la réus­site. Alors n’hé­si­tez plus, osez et pas­sez à l’ac­tion !

Ne dou­tez ja­mais de vous, de vos ca­pa­ci­tés, ni de vos am­bi­tions !

Même en tant que sa­la­rié, osez les sec­teurs ju­gés dif­fi­ciles, comme ceux de la grande dis­tri­bu­tion ou des transports que nous trai­tons dans ce nu­mé­ro. Ils res­tent por­teurs et sont de vrais as­cen­seurs so­ciaux où la promotion in­terne est la règle. Si vous ne pen­sez pas en­core être prêts, ou avez tout sim­ple­ment be­soin de re­prendre confiance en vous, osez ces for­ma­tions qui marchent, celles qui abou­tissent à un em­ploi. Elles existent, nous leur consa­crons notre dos­sier en cette pé­riode de ren­trée. Ne dou­tez ja­mais de vous, de vos ca­pa­ci­tés, ni de vos am­bi­tions. Bou­gez-vous, al­lez au bout de vos idées ! Vous ver­rez que les choses que l’on ose af­fron­ter nous pa­raissent beau­coup moins dif­fi­ciles que celles aux­quelles on ne se confronte pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.