- Les dif­fi­cul­tés de trans­port res­tent un frein à l’em­ploi des jeunes

Se­lon une étude me­née par la Di­rec­tion de la jeu­nesse, de l’édu­ca­tion po­pu­laire et de la vie as­so­cia­tive (DJEPVA), un quart des jeunes a re­non­cé à un em­ploi en 2016 en rai­son de dif­fi­cul­tés de trans­ports.

Rebondir - - AU SOMMAIRE -

Lorsque l’on re­cherche un em­ploi, il est né­ces­saire de pou­voir être mo­bile et se dé­pla­cer à la fois ra­pi­de­ment et fa­ci­le­ment. Un élé­ment es­sen­tiel qui han­di­cape pour­tant bon nombre de jeunes n’ayant, par exemple, pas le per­mis de conduire et/ou vi­vant dans des zones iso­lées.

RES­TRIC­TION

Dans cette pers­pec­tive, la se­conde édi­tion du ba­ro­mètre sur la jeu­nesse, réa­li­sée par la DJEPVA, in­forme qu’un quart des jeunes a re­non­cé à un em­ploi et 21 % à une for­ma­tion en 2016 en rai­son de dif­fi­cul­tés de trans­port. Plus de la moi­tié a dû res­treindre sa vie so­ciale et ses ac­ti­vi­tés de loi­sirs faute de moyens de trans­ports adap­tés. Ces der­niers élé­ments étant tout aus­si im­por­tants dans le cadre d’une re­cherche d’em­ploi.

TOUS CONCER­NÉS

L’étude ré­vèle éga­le­ment que le re­non­ce­ment à un em­ploi en rai­son de dif­fi­cul­tés liées à leurs dé­pla­ce­ments concerne en pre­mier lieu des per­sonnes di­plô­mées du Bre­vet des col­lèges ou sans di­plôme, des étu­diants ou élève qui tra­vaillent y com­pris en al­ter­nance, des per­sonnes au chô­mage ou sans ac­ti­vi­té, en re­cherche d’em­ploi.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.