Vous vendre quand il vous manque une com­pé­tence

Rebondir - - AU SOMMAIRE - In­no­cen­tia AGBE

Vous avez re­pé­ré une an­nonce. Elle vous plaît et vous cor­res­pond, à un dé­tail près… Il y a un cri­tère que vous ne rem­plis­sez pas. N’aban­don­nez pas. Le re­cru­teur peut quand même sé­lec­tion­ner votre can­di­da­ture. Il fau­dra en­suite réus­sir à le ras­su­rer en en­tre­tien.

Le pre­mier prin­cipe est de ne pas vous au­to­cen­su­rer parce qu’il vous manque une des com­pé­tences de­man­dées. Vous pou­vez quand même en­voyer votre can­di­da­ture. “À condi­tion d’avoir au moins 80 % des com­pé­tences qui res­tent”, com­plète Bé­ran­gère Tou­che­mann, fon­da­trice de coa­ching­de­car­riere.com. Et qu’il ne s’agisse pas du pre­mier cri­tère. En gé­né­ral, ces der­niers sont ran­gés par ordre d’im­por­tance.

SOYEZ PROAC­TIF

Votre can­di­da­ture est ac­cep­tée et vous dé­cro­chez un en­tre­tien. Mais vous êtes an­xieux. Vous avez peur que le su­jet soit abor­dé et ne sa­vez pas comment ré­pondre. Dans un pre­mier temps, par­tez confiant. Le re­cru­teur veut vous voir, ce qui est dé­jà un bon signe. At­ten­dez qu’il aborde lui-même le su­jet. Ne vous sen­tez pas obli­gé de prendre les de­vants. Lors­qu’il le fait, re­con­nais­sez dans un pre­mier temps votre la­cune et pro­po­sez lui une so­lu­tion. “Vous pou­vez lui dire que vous avez conscience qu’il vous manque une com­pé­tence et ce que vous al­lez mettre en place pour l’ac­qué­rir”, illustre Bé­ran­gère Tou­che­mann. Le but est de “mon­trer que vous avez été proac­tif”. Par exemple, s’il s’agit de maî­tri­ser Ex­cel, vous pou­vez lui mon­trer que vous avez com­men­cé des dé­marches pour vous for­mer. Pen­sez aus­si à vos ap­ti­tudes “ca­chées” et que vous avez ac­cu­mu­lées lors de vos pré­cé­dentes ex­pé­riences. “Il y a des com­pé­tences fa­ciles à trou­ver. Par exemple, lorsque vous avez été com­mer­cial grands comptes, vous pou­vez mettre en avant vos ca­pa­ci­tés de né­go­cia­teur. Puis, il y a celles qui sont trans­fé­rables dans un nou­veau mé­tier, comme l’or­ga­ni­sa­tion de plan­ning pour les ren­dez-vous.” C’est une ré­flexion à avoir en amont car il se peut que vous dé­te­niez fi­na­le­ment tout ce qui est de­man­dé même si ce­la ne pa­raît pas évident au pre­mier abord.

“Re­con­nais­sez votre la­cune et pro­po­sez une so­lu­tion”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.