Can­di­da­ter par e-mail

Dé­sor­mais, la ma­jo­ri­té des can­di­da­tures se font par e-mail. Mais ne vous lais­sez pas pié­ger par l’ap­pa­rente fa­ci­li­té de l’exer­cice. Un cour­riel est aus­si sen­sible qu’une lettre de mo­ti­va­tion et cer­taines règles tech­niques sont à res­pec­ter.

Rebondir - - COACHING - Aline GÉRARD

1 SOI­GNER SON ORTHOGRAPHE

Des fautes ! Rien de plus rédhi­bi­toire pour un re­cru­teur. Sur­tout dans un e-mail gé­né­ra­le­ment plus court qu’une lettre de mo­ti­va­tion clas­sique. Le re­cru­teur ap­pré­cie­ra que le cour­rier soit per­son­na­li­sé et il est au­jourd’hui très fa­cile de trouver ces in­for­ma­tions sur Internet. Mais veillez à ne pas com­mettre d’er­reur dans les nom et pré­nom du des­ti­na­taire au­quel vous vous adres­sez. De la même ma­nière, n’ou­bliez pas les for­mules de po­li­tesse d’usage telles que “je se­rais ra­vi de vous ren­con­trer” ou en­core “cor­dia­le­ment”.

2 DONNEZ EN­VIE D’OU­VRIR LA PIÈCE JOINTE

Au­tant lors­qu’il ouvre une en­ve­loppe, la lettre de mo­ti­va­tion et le CV se re­trouvent tous deux entre les mains du re­cu­teur, au­tant il peut très bien lire votre mes­sage sans al­ler jus­qu’à ou­vrir la pièce jointe. Le for­mat du CV peut alors jouer un rôle (lire l’étape 4), mais il faut sur­tout mettre en avant le dé­tail qui don­ne­ra en­vie d’al­ler plus loin. Ex­po­sez quelques chiffres clés qui mettent en avant vos réus­sites pro­fes­sion­nelles. Il­lus­trez vos suc­cès, mais faites-le de fa­çon courte et pré­cise. Mon­trez éga­le­ment que vous connaissez bien le sec­teur en res­tant tou­jours ef­fi­cace. Et si vous man­quez d’ex­pé­rience, par­lez de vos stages. Si un an­cien em­ployeur peut vous re­com­man­der, ren­sei­gnez ses co­or­don­nées. En­fin, si vous êtes dis­po­nible im­mé­dia­te­ment, pen­sez à le pré­ci­ser.

3 CHOI­SIR LE BON OBJET

C’est un ré­flexe clas­sique mais il est in­utile de ren­sei­gner la ré­fé­rence de l’an­nonce à la­quelle vous pos­tu­lez. Dans l’objet de votre e-mail, mieux vaut ins­crire CV ou can­di­da­ture à des­ti­na­tion de X ou Y pour tel poste, ce­la per­met­tra à votre in­ter­lo­cu­teur de re­trou­ver votre mes­sage par une simple re­cherche.

4 CHOI­SIS­SEZ LE BON FOR­MAT

Toutes les ver­sions de Word ne sont pas les mêmes. Pour évi­ter que la mise en page ne bouge ou que votre in­ter­lo­cu­teur ne puisse pas ou­vrir votre CV (voire que votre e-mail n’ar­rive même pas jus­qu'à lui parce que consi­dé­ré comme un spam), op­tez pour un for­mat PDF. Une pré­vi­sua­li­sa­tion s’af­fi­che­ra sou­vent dans le corps du mail, ce qui peut don­ner en­vie aux re­cru­teurs d’ou­vrir le CV. Vous pou­vez éga­le­ment le joindre en plus en for­mat Jpeg.

5 EXIT LA LETTRE DE MO­TI­VA­TION

In­utile de joindre, en plus de votre CV, une lettre de mo­ti­va­tion lorsque vous can­di­da­tez par e-mail, afin d’évi­ter les dou­blons. La lettre de mo­ti­va­tion de­vient un e-mail de mo­ti­va­tion. Per­son­na­li­sez-le le plus pos­sible car la concur­rence est rude. On vous de­man­de­ra d’être à la fois concis, ef­fi­cace et per­cu­tant. Com­men­cez par par­ler de l’en­tre­prise, puis de vous et en­fin d’une éven­tuelle col­la­bo­ra­tion. Es­sayez de ne pas ex­cé­der les six ou sept phrases.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.